24 Heures : Toyota accepte les excuses de Vincent Capillaire

23 juin 2017
Par Jonathan Lateur
Après l’incompréhension et la polémique, Toyota accepte finalement les excuses de Vincent Capillaire. Le signe d’encouragement du pilote sarthois avait été mal interprété par Kamui Kobayashi. Un incident fatal à la TS050 n°7, alors en tête de la course.

Ils restent finalement bons amis. La polémique retombe après le geste maladroit de Vincent Capillaire à l’égard du pilote de la Toyota n°7 pendant les 24 Heures du Mans. Le pilote sarthois avait profité du passage dans les stands de Kamui Kobayashi pour manifester une "marque d’encouragement". Un pouce levé interprété par le Japonais comme étant le feu vert d’un commissaire pour reprendre la piste. Un incident qui selon la marque nipponne serait à l’origine de la surchauffe de l’embrayage de la TS050 Hybrid. La voiture, alors en tête de la course, a été contrainte de renoncer moins d'un tour plus tard.

Excuses acceptées

Après avoir posté un message sur sa page Facebook, Vincent Capillaire a directement présenté ses excuses à Toyota. Prenant acte, le constructeur japonais a ensuite réagi par communiqué de presse ce jeudi 22 juin : "Toyota Gazoo Racing est en mesure de confirmer avoir reçu des excuses de la part de Vincent Capillaire, suite à son acte durant les 24 Heures du Mans. Nous avons totalement accepté ses excuses et reconnaissons que son geste sportif n'a jamais eu l'intention de causer des conséquences néfastes pour notre voiture. Nous restons en bons termes avec Vincent et nous considérons que l'affaire est désormais close".