Info Sarthe

24 Heures : voici le plateau 2018

09 février 2018 à 16h55
Crédit photo : Crédit photo : Arnaud Cornilleau - ACO

La liste des bolides engagés sur l'édition 2018 des 24 Heures du Mans a été dévoilée ce vendredi 9 février à Paris. Le mix est parfait entre 30 prototypes et 30 voitures en catégorie GT.

La liste complète de la 60aine de voitures engagées aux 24 Heures du Mans 2018 a été révélée ce 9 février lors du salon "Rétromobile" à Paris devant un parterre de pilotes, de patrons d’équipes et de journalistes. Si ce n'était déjà plus une surprise, les organisateurs ont commencé par se réjouir de la présence confirmée de Fernando Alonso : le spécialiste de la Formule 1 participera pour la première fois à l'épreuve d'endurance sarthoise au volant d’une Toyota TS050 Hybrid.

Fernando Alonso, coureur espagnol, avait manifesté depuis plusieurs années son désir de courir au Mans, le voilà ravi, comme nombre de spectateurs et passionnés, curieux de voir ce champion en monoplace évoluer dans un prototype LM P1. Il sera engagé au volant de la voiture n° 8 aux côtés de Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima. Seul constructeur de la catégorie, le géant japonais aura deux voitures au départ pour tenter d'obtenir cette victoire au Mans qui manque tant à son palmarès.

Dans cette même catégorie LM P1, dont le règlement revu a permis l’engagement de cinq structures privées face à Toyota, ce sont dix prototypes au total qui s’aligneront le 16 juin, soit quatre de plus qu’en 2017. "Un succès pour les options retenues en matière de stratégie LM P1" selon l'Automobile Club de l'Ouest qui fait donc venir Rebellion Racing, Bykolles Racing team, CEFC TRSM Racing, Dragon Speed et SMP Racing... Ainsi que des pilotes de renom comme André Lotterer ou encore le jeune Thomas Laurent, valeur montante de l’endurance qui illustre la filière pilotes voulue par l’ACO.

En LM P2, le succès de l’an dernier ne se dément pas et l’intérêt des équipes semble toujours assez marqué avec 15 structures représentant vingt voitures. Contrairement à 2017, avantage cette année à Ligier avec neuf JSP217 au départ. Suivent ensuite Oreca, avec huit Oreca 07 dont une Alpine A470, puis trois Dallara. Le quatrième constructeur de châssis de la catégorie Riley ne sera pas présent aux 24 Heures du Mans en 2018. Le Jackie Chan DC Racing, vainqueur de la catégorie en 2017 et 2e au général, revient en force dans la Sarthe avec quatre voitures, dont deux Ligier et deux Oreca.

La catégorie LM GTE Pro prend des airs de salon automobile avec six constructeurs : BMW, qui fait son retour dans la discipline avec la M8 et rejoint ainsi Aston-Martin, Porsche, Ferrari, Chevrolet Corvette et Ford : "Pas moins de 17 unités seront en lice, témoignant de la dimension internationale de l’épreuve et de l’importance de la catégorie et surtout de la victoire pour les constructeurs" indique l'ACO. Aston-Martin, tenant du titre, alignera sa nouvelle Vantage AMR qui aura la charge de faire aussi bien que sa "grande sœur". Les pronostics sont ouverts !

En LM GTE Am, 13 machines sont invitées aux 24 Heures du Mans millésime 2018, ce qui "témoigne de la bonne santé de la catégorie, chère à l’ACO et ainsi de la volonté d’accueillir des pilotes amateurs en endurance" affirment les organisateurs. JMW Motorsport remet son titre en jeu et aura des concurrents de taille face à lui. La liste des suppléants est composée de neuf équipes, six en catégorie LM P2 et trois en LM GTE Am. Elles seront autorisées à concourir en cas de désistement d’un autre concurrent, suivant l’ordre établi sur la liste.