Brenntag : le préfet interpellé

12 février 2018
Par Emilien Borderie
L'association "Terre et Vie d'Anjou" adresse un courrier au préfet de la Mayenne, dans lequel elle dénonce un certain immobilisme.

C'est un nouveau courrier accusateur qui a été adressé au préfet de la Mayenne, ce samedi 10 février par Joseph Gaudin : le président de l’association "Terre et Vie d’Anjou" demande à Frédéric Veaux ce que font ses services, eux, qui "malgré une promesse faite il y a près d’un an, n’ont encore jamais distribué aux riverains la plaquette informative sur la conduite à tenir en cas de souci chez le fabricant de produits chimiques Brenntag, à Grez-en-Bouère". Un site industriel à haut risque au sein duquel la sirène d’alerte ne serait semble-t-il par ailleurs jamais testée selon "Terre et Vie d'Anjou".

Deux entreprises à risques

Morceau choisi : "Pas de plaquette informative, pas de certitude que la sirène est en état de marche. Que font donc vos services Monsieur le Préfet ? Alors que, autant avec Aprochim qu’avec Brenntag nous sommes face à des entreprises classées Seveso 2 seuil haut. Mais peut-être considérez-vous qu’allumer un cierge tous les mois coûte moins cher et est plus efficace pour protéger la population grézillonne ?" écrit Joseph Gaudin, par ailleuirs éleveur caprin dont les bêtes ont été intoxiquées par les émanations de l'usine voisine.