Info Normandie

Etat de catastrophe naturelle pour Rugles et ses alentours

05 juillet 2018 à 10h20 Par Emilien Borderie
Une trentaine de communes de l’Eure bénéficie dès à présent de la reconnaissance "état de catastrophe naturelle" suite aux inondations du début du mois de juin.

La préfecture de l’Eure publie, ce jeudi 5 juillet, la liste des communes dont les habitants peuvent bénéficier de la reconnaissance "état de catastrophe naturelle" consécutivement aux fortes pluies survenues un mois plus tôt. Y figurent : Rugles, Ambenay, Conches-en-Ouche, La Neuve-Lyre, Bâlines, Les Baux-de-Breteuil, Beaubray, Mesnil-en-Ouche, Beaumont-le-Roger, Bémécourt, Bois-Anzeray, Bois-Normand-près-Lyre, Les Bottereaux, Collandres-Quincarnon, Courteilles, Mesnils-sur-Iton, Ferrières-Saint-Hilaire, La Ferrière-sur-Risle, Mélicourt, Neaufles-Auvergny, Le Noyer-en-Ouche, Sainte-Marthe, Saint-Quentin-des-Isles, Sébécourt, Verneuil-sur-Avre ou encore La Vieille-Lyre.

Dix jours pour déclarer les dégâts

Légalement, les habitants qui ont subi des dégâts liés aux intempéries disposent d’un délai de dix jours à compter de la publication de l'arrêté de reconnaissance "état de catastrophe naturelle" pour déposer une déclaration de sinistre auprès de leur compagnie d’assurance "afin de bénéficier du régime d’indemnisation prévu par l'article 11 de la loi n°2004-811 du 13 août 2004" précisent les services de l'Etat, en soulignant que "seuls les biens endommagés couverts par un contrat d’assurance-dommages pourront être indemnisés au titre de la garantie contre les catastrophes naturelles".