Actualité MSB

Le MSB repart d’une feuille (presque) blanche

15 août 2018 à 10h18 Par Jonathan Lateur
L'effectif 2018/2019 du MSB - Jonathan Lateur

L’intersaison aura été agitée au MSB. Des champions de l’an passé, ils ne sont plus que trois à porter encore les couleurs du Mans Sarthe Basket à la reprise de l’entraînement. Malgré la volonté affichée, le club n’a pu conserver ses meilleurs talents.

C’est un MSB au visage radicalement différent qui s’apprête à se lancer dans la défense de son titre de champion de France de basket 2018. De l’épopée victorieuse, il ne reste que trois joueurs : Antoine Eïto, Wilfried Yeguete et Terry Tarpey. "Ce n’est pas le scénario dont on rêvait. On aurait aimé garder au moins deux éléments majeurs" regrette le président Christophe Lebouille. Deux artisans du sacre de l’an passé qui auraient pu être DJ Stephens et Chris Lofton. "On avait un accord avec le premier, mais la NBA est venue le chercher. Chris, lui, a refusé nos offres" précise le dirigeant.

Le cas Fall

En revanche, le départ de Youssoupha Fall n’est pas vraiment une surprise. Le pivot franco-sénégalais de 2m21 disposait d’une clause dans son contrat. Un "buy-out" payé par le club espagnol de Vitora. Mais Christophe Lebouille ne digère pas le prêt de son ancien protégé à la SIG pour la saison à venir : "Je n’en veux pas à Youss ni aux dirigeants. C’est surtout le comportement de son agent (Bouna Ndiaye) qui m’a déplu. Le joueur a été proposé à plusieurs clubs français avant d’arriver finalement à Strasbourg. Qu’on ne me dise pas que c’était pour progresser aux côtés de Vincent Collet" peste le patron du MSB.

Un budget en hausse

Dans l’affaire, le MSB n’a pas tout perdu en empochant une somme d’argent record pour le transfert d’un joueur vers un club européen. "On parle de 500 000 dollars, mais c’est un montant inférieur" précise toutefois Christophe Lebouille. Toujours est-il que cette enveloppe supplémentaire a permis au club d’augmenter significativement son budget. "6,5 millions d’euros, soit un million de plus que l’an passé. Nous avons aussi reçu un bonus de la ligue pour le titre, 300 000 euros, et 50 000 euros de la part de la Basket Champions League". Des revenus qui permettent de revoir à la hausse la masse salariale de l’effectif.

Encore un joueur attendu

Cette manne financière supplémentaire a permis au club de se positionner rapidement sur deux Américains de très haut-niveau aux CV bien garnis : le meneur Michael "Juice" Thomson, qui a déjà évolué sous les ordres d’Éric Bartecheky. Et le pivot Richard Hendrix, qui débarque de Turquie. Deux autres joueurs sont aussi arrivés cet été, l’arrière Valentin Bigote, en provenance de Dijon et l’aillier Démétrius Conger. Pour compléter ce groupe de neuf professionnels, le MSB est encore à la recherche d’un ailier-fort capable de shooter à trois points. "On ne veut pas se précipiter dans ce choix" explique le coach.