Loir-et-Cher : 21 permis retirés au cours du week-end

11 septembre 2017
Par Emilien Borderie
Nouvelle "moisson" de permis sur les routes du Loir-et-Cher. Au cours du seul week-end écoulé, pas moins de 21 personnes ont perdu le droit de tenir un volant.

Vitesse, alcool, stups… Lorsqu’on conduit, il y a plus d’une manière de se faire taper sur les doigts par les gendarmes. Et le week-end passé, en Loir-et-Cher, l’a de nouveau prouvé : en deux jours de contrôle seulement, 279 infractions à la vitesse ont été relevées dont onze ont donné lieu à des rétentions immédiates du permis. Sur le front de l’alcoolémie, 25 personnes ont été contrôlées positives et parmi elle, neuf ont sérieusement "trinqué" en se faisant, là-encore, retirer le droit de tenir un volant. Au registre des addictions, un dernier contrevenant, qui avait fait usage de stupéfiants… a perdu celui de sa voiture.

En excès de vitesse, alcoolisée et sans ceinture

Au total donc, 21 retraits de permis. L’essentiel, du fait de vitesses excessives voire très excessives : sur la D925, l’axe Châteaudun – Neung-sur-Beuvron, des automobilistes ont été flashés à 133, 135 et même 142 km/h au lieu d’un maximum théorique à 90. Sur cette départementale toujours, mais en agglomération, le radar s’est déclenché pour une vitesse de 91 km/h au lieu de 50. Et puis, parmi les cas particulièrement inquiétants : une conductrice contrôlée sur la D924 à 159 km/h -pour 90- avec "une alcoolémie délictuelle et sans ceinture de sécurité" précise le groupement de gendarmerie du Loir-et-Cher.