Nouveau gouvernement : Laure de La Raudière salue "une main tendue"

18 May 2017
Par Emilien Borderie
Candidate à sa succession dans la 3e circonscription d’Eure-et-Loir, Laure de La Raudière confirme n’avoir pas été tentée par une investiture "En Marche !". La députée Les Républicains souhaite néanmoins la réussite du quinquennat d’Emmanuel Macron et salue la volonté présidentielle d’éviter une politique trop partisane.

"Tout en restant très vigilante sur les agissements de ce nouveau gouvernement, je choisis l’optimisme et souhaite tous mes vœux de réussite à Edouard Philippe" écrit Laure de La Raudière sur son site internet ce mercredi 17 mai, peu après l’annonce de la composition du nouveau gouvernement : "Je me réjouis de la nomination de Bruno Le Maire à l’économie. Ma proximité avec lui est un atout pour défendre les dossiers économiques de notre circonscription et de l’Eure-et-Loir et être entendue" précise-t-elle en saluant un "geste de rassemblement", une "main tendue qui porte une espérance : celle d’une politique moins partisane que celle pratiquée depuis des décennies, au service de l’intérêt général".

Dans une démarche constructive

A moins d’un mois du premier tour des élections législatives, Laure de La Raudière assure n’avoir ni demandé ni souhaité une investiture "En Marche !". Députée depuis presque une décennie déjà, elle va donc tenter un troisième mandat sous la bannière "Les Républicains" afin de peser "de tout son poids sur les textes qui viendront en discussion au parlement" mais dans une démarche constructive si la majorité présidentielle l’emporte : "Faut-il considérer, comme nous le faisons depuis trente ans, que tout ce qui se trouve dans le programme de notre adversaire politique est à rejeter par principe ? Non, bien évidemment !".

==