Parti Socialiste : Le Foll, futur patron ?

19 juin 2017
Par Emilien Borderie
Prenant acte de la déroute subie par sa formation aux élections législatives, Jean-Christophe Cambadélis, jusqu’alors patron du Parti Socialiste, a annoncé sa démission dès ce dimanche 18 juin. Pour lui succéder, on évoque Stéphane Le Foll, le Sarthois.

Au soir du second tour des élections législatives, le résultat est tombé : pas plus d’une 40aine de députés pour le Parti Socialiste dans la future assemblée nationale. Dur, pour cette vieille formation qui a longtemps occupé les avant-postes dans le paysage politique français. Prenant acte de la déroute de ses camarades et lui-même battu dans sa circonscription, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a donné sa démission : "Ce type est le fossoyeur du parti. Il était temps qu’il s’en aille, il aurait déjà dû le faire il y a longtemps !" a immédiatement lâché, tel un cri du cœur, Christophe Counil, secrétaire de la fédération sarthoise du Parti Socialiste.

Reconstruire pour reconquérir

Désormais, l’heure est à la reconstruction pour mieux rebondir : "On doit regarder ce qui s’est passé durant le dernier quinquennat, voir ce qui a marché, ce qui n’a pas marché. Il faut repartir sur une ligne politique claire, derrière laquelle tout le monde se rassemble. Il faut avoir non plus une auberge espagnole, mais un vrai parti social-démocrate. Et je pense que Stéphane Le Foll est quelqu’un qui a un rôle à jouer au niveau national, il l’a montré pendant cinq ans, il pourrait demain être un bon premier secrétaire. Mais je ne sais pas s’il en a envie !" explique Christophe Counil. L’intéressé, qui vient pour sa part d’être réélu député dans la 4e circonscription de la Sarthe, pourrait dévoiler ses ambitions dans les jours qui viennent.

Écouter le podcast