Info Loir-Et-Cher

Pas de Jeep Elite pour l’ADA Blois Basket

05 septembre 2018 à 12h38 Par Nicolas Terrien
L'ADA Blois Basket n'évoluera pas dans l'élite cette saison

C’est officiel depuis ce mercredi 5 septembre : le Tribunal administratif de Paris a rejeté la requête du club champion de France de Pro B la saison dernière. Dont acte. L’ADA capitule et se prépare pour sa troisième saison en deuxième division nationale.

"L’ADA Blois prend acte de cette décision et maintient qu’en refusant son accession pour des raisons purement règlementaires, liées à l’absence ce centre de formation agréé, le basket français ne s’honore pas"... C’est par ces mots que le club blésois réagit ce mercredi 5 septembre par voie de communiqué de presse. C’est évidemment une immense déception pour tout le territoire.

Pourquoi cette décision ?

Le juge des référés aurait estimé que le refus ministériel prononcé en juin dernier suffisait à priver l’ADA de son accession en Jeep Elite. Et ce, malgré une mise en conformité avec l’ensemble des critères deux mois plus tard avec la création d’une équipe U18 nationale et l’ouverture du centre de formation le 30 août.

"La parole au sport"

Evidemment, l’ADA Blois Basket pourrait maintenant saisir le Conseil d’Etat. Il ne le fera pas : "Alors que les compétions débutent dans vingt jours [...] et après trois mois et demi de procédures, il est maintenant temps de laisser la parole au sport", explique-t-on. Le club blésois, soutenu par ses supporteurs et partenaires, assure qu’il rebondira : "Malgré l’injustice que nous venons de subir, nous en ressortirons plus forts !"