Info Sarthe

[VIDÉO] Il soupçonne les ondes de tuer ses lapins

11 février 2019 à 10h51 Par Gwen Guillo
Patrick Pilon, éleveur de lapins depuis 1989
Crédit photo : Gwen Guillo

Dans le nord Sarthe, à Saint-Longis, Patrick Pilon, éleveur de lapins, soupçonne une antenne relais de décimer son cheptel. En quatre ans, il a perdu 200 000 bêtes, sans aucun virus, ni problème d’hygiène ou d’alimentation.

Patrick Pilon, éleveur de lapins depuis 1989 près de Mamers, à Saint-Longis, soupçonne les ondes d’une antenne relais située à 300 mètres de son élevage de tuer ses lapins. Il a constaté ces dernières années d’étranges choses au sein de son cheptel : des problèmes de poids, de taille et surtout de mortalité, sans raison apparente. La Chambre d’agriculture du département a donc mandaté un spécialiste en radiesthésie : un géobiologue. Le quinquagénaire, placé en redressement judiciaire en mars 2017, estime pour le moment ses pertes à 700 000 euros : "J’ai pensé à prendre un avocat, j’en ai contacté un. J’attends sa réponse éventuelle pour savoir si on entreprend un procès, mais de toute façon je crois que je vais perdre beaucoup d’argent pour rien". La priorité du cunicologue est pour l’instant de réunir des témoignages d’autres éleveurs français dont les bêtes auraient été impactées par des antennes émettrices.