Réforme du code du travail : jour de mobilisation

11 septembre 2017
Par Emilien Borderie
Même si les syndicats sont loin de constituer un front commun, un appel à faire grève et à manifester est bel et bien lancé au plan national, ce mardi 12 septembre. La CGT notamment, souhaite contrer le projet de réforme du code du travail par ordonnance.

Première épreuve sociale pour le nouveau président de la République : plusieurs syndicats, dont la CGT, Solidaires et FSU, appellent à faire grève et à défiler dans les rues ce mardi 12 septembre. Dans le viseur, la réforme du droit du travail à coups d’ordonnances : "On était déjà contre la loi El Khomry, là, ça va encore plus loin ! Muriel Pénicaud, la nouvelle ministre du travail, nous annonce qu’une fois conclu un accord au sein de l’entreprise, le patron pourra faire ce qu’il veut, baisser les salaires, revoir les primes d’ancienneté, abandonner les 35 heures… Bref, une dangereuse inversion des normes, au détriment des employés !" juge Isabelle Ledoux, représentante de la CGT dans l’Orne.

Les vieilles recettes du passé ?

"On nous ressert les vieilles recettes du passé, celle qui n’ont jamais fonctionné. On voit bien que, sous couvert de compétitivité des entreprises, d’assouplissement des règles sociales et autres, le chômage ne cesse d’augmenter depuis des années ! C’est à la fois inefficace et injuste !" dénonce Didier Jousse, secrétaire départementale de la CGT en Sarthe, qui pointe entre autres "la fusion des instances représentatives, qui se traduira par moins d’élus du personnel" ou encore "la révision du périmètre des licenciements, qui permettra à une multinationale de fermer une usine en France tout en étant bénéficiaire". Tout cela, dit-il, est parfaitement "nocif".