Info Sarthe

24 Heures du Mans : suivez notre live text

15 juin 2019 à 12h39
Crédit photo : Prudencio Casales (ACO)

On dispute ces 15 et 16 juin la 87e édition des 24 Heures du Mans. Du départ à l'arrivée, de jour comme de nuit, l'équipe de Sweet FM reste mobilisée pour vous faire suivre l'événement !

15h / Fin de cette 87e édition des 24 Heures du Mans. Et c'est le doublé pour Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima sur la Toyota n°8 ! 

14h40 / Cette fois-ci c'est la 7 qui s'arrête et Nakajima en profite pour reprendre la tête avec la Toyota n°8 ! 

14h35 / La Toyota n°7 reprend la tête ! Lopez profite d'un arrêt au stand de Nakajima sur la 8.

14h02 / Crevaison de la Toyota n°7 ! Alors que Lopez filait vers la victoire, il a été obligé de boucler un tour à 130km/h en raison du crevaison lente. Il n'en fallait pas plus à Nakajima sur la voiture soeur n°8 pour s'emparer de la première place ! 

13h19 / Changement de pilote pour la Toyota n°8. Fernando Alonso laisse sa place à Kazuki Nakajima, qui devrait donc finir la course.

13h / Pas de changement en tête des différentes catégories à deux heures de la fin de cette 87e édition des 24 Heures du Mans : 

12h / Le point sur le classement à midi : 

11h49 / Corvette dans les graviers ! La n°63 est sortie de la piste à hauteur des esses Porsche. Conséquence : Plus de 6 minutes passées dans les stands et une chute au classement des GTE Pro alors que la voiture occupait la deuxième place de cette catégorie.

11h32 / Safety car ! La course est neutralisée après la perte de contrôle à la sortie d'Indianapolis de la Dallara n°29 du team Nederland. La voiture a fini sa course dans les pneus et est sérieusement touchée à l'avant. Elle a tout de même réussi à ralier son box dans les stands.

11h / Le point sur les leaders dans les différentes catégories :

10h54 / Avec des problèmes mécaniques à répétition, la Rebellion n°3 s'est fait doubler par une LMP2, l'Alpine n°32 pilotée par Nicolas Lapierre.

10h38 / La Ligier n°34 du team Inter Europol au ralentit à Indianapolis. En cause : un problème sur le pneu arrière gauche. 

10h / Un point sur le classement à moins de 5 heures du drapeau à damier : 

9h48 / La Rebellion n°3 repart après avoir passé près d'un quart d'heure dans les stands.

9h38 / Rien ne sourit décidemment pour La Rebellion n°3. Un problème au niveau des freins oblige les mécaniciens à immobiliser la voiture dans les stands. Cela profite à l'autre Rebellion, la n°1, qui grimpe à la 4ème place.

9h14 / Changement de leader dans la catégorie LMP2 ! Un problème de démarreur sur l'Aurus n°26 profite à l'Alpine n°36. Le G-Drive chute au classement...

9h / Plus que 6 heures de course et tout roule pour les deux flèches nipponnes : 

8h41 / La bataille se poursuit en GTE Pro : au jeu des arrêts aux stands, c'est la Ferrari n°51 de l'AF Corse qui prend la tête, aux dépens de la Corvette n°63.

8h08 / Alors que la Rebellion n°3 était revenue à 1 seconde de la n°11 du SMP, Gustavo Menezes est parti à la faute. En sortie de virage à hauteur des esses Porsche, il a fait un tête à queue. 

8h / Un point sur les leaders dans les différentes catégories : 

7h50 / La Rebellion n°3 est bloquée aux stands en raison d'une pénalité de trois minutes pour des pneumatiques non-conformes. Elle perd la troisième place en LMP1 au profit de la SMP n°11.

7h43 / Alors que la course reprend, la Dragonspeed n°31 abandonne après son accident au Tertre Rouge.

7h16 / Course neutralisée. Intervention du safety car après l'accident de la Dragonspeed n°31. L'ancien pilote de F1 Pastor Maldonado a réalisé un tout droit dans le virage du Tertre Rouge.

7h / A un peu moins de 8 heures de l'arrivée, tout va bien pour Toyota en LMP1 :

6h42 / Drapeau jaune sur l'ensemble du circuit. La raison : deux sorties de pistes en même temps. La Porsche n°86 et la Ferrari n°60 ont toutes les deux terminé dans le bac à gravier. 

6h00 / Alors que le jour se lève sur le circuit des 24 Heures du Mans, un point sur le classement : 

5h51 / Tandis que l'Eurélien Paul-Loup Chatin écope de 10 secondes supplémentaires lors de son prochain arrêt aux stands pour non-respect de la slow zone.

5h49 / L'Oreca n°43 du team RLR MSports au ralenti. La voiture a effectué quasiment un tour complet à faible allure. Elle a réussi à ralier son stand. 

5h32 / Stop and Go de 30 secondes pour la Ligier n°50 de Larbre Competition pour non respect de la slow zone. 

5h20 / Au jeu des arrêts aux stands, la Corvette n°63 en profite pour prendre la tête de la catégorie GTE Pro à la Ferrari n°51 du team AF Corse. 14 arrêts pour la Corvette, 15 pour la marque au cheval cabré. 

5h09 / L'Aston Martin n°90 dans le bac à gravier à Mulsanne. Cette voiture du team TF Sport qui perd donc sa deuxième place de la catégorie GTE Am. 

5h02 / Un point sur le classement : 

4h37 / La Ferrari n°51 d'AF Corse prend la tête dans la catégorie GTE Pro. Elle compte un tour d'avance sur les deux Porsche n°93 et 91.

4h02 / Un point sur le classement à un peu moins de onze heures du drapeau à damier :

3h36 / Du changement en LMP2. Pastor Maldonado sur l'Oreca n°31 de DragonSpeed prend la troisième place, aux dépens d'Ho-Pin Tung, au volant de la Jackie Chan DC Racing n°38.

3h21 / Sortie de piste pour la Ligier n°49 du team ARC Bratislava. Elle a heurté les pneus de sécurité à la sortie d'un virage. La voiture a été ramenée aux stands pour être réparée.

3h06 / Drapeau vert, la course reprend. Sauf pour la Dallara numéro 17 du SMP Racing qui abandonne à la suite d'une sortie de piste.

2h36 / Safety car.

2h34 / La n°49 du team ARC Bratislava a tapé le mur dans Indianapolis. Elle était 20e de LMP2, 44e au général. C'est le rookie Henning Enqvist qui était aux commandes.

2h29 / Aston-Martin officialise l'abandon de la n°95, et fait savoir que son pilote accidenté, Marco Sorensen, va bien. C'est le deuxième abandon de cette 87e édition.

2h20 / Aux jeux des arrêts, la Toyota n°7 chipe la première place à la n°8. C'est désormais Kamui Kobayashi qui mène la danse.

2h / 11 heures de course, voici les différents leaders :

1h56 / Les images de la sortie de piste de la n°17... Pas sûr qu'elle puisse repartir :

1h47 / Drapeau vert, la course reprend.

1h35 / On est en train de retirer la n°17 du bac à graviers grâce à une grue. Pendant ce temps, Nathanaël Barthon a pris la place de Gustavo Menezes au volant de la Rebellion n°3.

1h29 / La Toyota n°8 profite de l'arrêt aux stands de la n° 7 sous régime de Safety car pour prendre la tête. Derrière, les mésaventures de la SMP Racing n°17 font les affaires de la Rebellion n°3, qui grimpe sur le poduim provisoire.

1h21 / Sortie de piste pour la voiture qui occupait la troisième place ! La SMP Racing n°17 est dans le bac a gravier après avoir tapé le mur de pneus à la sortie des virages Porsche. C'est le russe Egor Orudzhev qui la pilotait. Nouveau Safety car.

1h / On approche de la mi-course, voici le top 3 dans les différentes catégories :

0h55 / Au sein de l'écurie Alpine, on déplore l'intervention de la dernière Safety car, qui a fait perdre du temps à la numéro 36. Elle pointe désormais à plus d'une minute 20 de la voiture n°26 du G-Drive Racing, leader de la catégorie LMP2.

0h36 / Drapeau vert.

0h32 / Les images de la sortie de l'Aston-Martin de Marco Sorensen : 

0h25 / Safety car ! Marco Sorensen a perdu le contrôle de son Aston-Martin n°95 à hauteur d'Indianapolis. Après avoir traversé le bas à graviers, elle est venue s'immobiliser dans le mur de pneus et semble très endomagée. C'est cette voiture qui s'élançait en pôle de GTPro, mais elle ne jouait pas véritablement les premiers rôles depuis le lancement de la course.

0h / Cela fait désormais 9 heures que les bolides ont été lâchés, l'heure de faire un point sur le classement général de l'épreuve :

23h53 / La Toyota n°7 s'arrête et repart 7 secondes devant la n°8 de Sebastien Buemi.

23h25 / Mike Conway a pris place dans la voiture de tête. Toyota et sa n°7 dirige les opérations.

23h / On vient de dépasser les 8 heures de course, voici les différents leaders, en LMP1, LMP2, GTPro et GTAm :

22h37 / Les deux voitures de tête se sont arrêtées pour ravitailler. La n°7 a repris provisoirement les commandes, mais la Toyota n°8 reste devant. Une seconde et demie sépare les deux Japonaises.

22h10 / Alors que l'Aurus n°26 a repris la tête en LMP2, nouveau changement de leader, la Toyota n°8 est repassée devant la n°7. Kazuki Nakajima mène les opérations.

22h / 7 heures de course, le point sur les trois premiers par catégorie :

21h46 / Premier abandon de cette 87e édition des 24h du Mans : la Corvette n°64, trop endommagée, ne repartira pas.

21h39 / Kazuki Nakajima se fait dépasser par son collègue Jose Maria Lopez : la Toyota n°7 reprend la tête de la course !

21h19 / Alors que les commissaires réparent le rail endommagé, le secteur est placé sous "Slow Zone". La Toyota n°8 de Kazuki Nakajima a profité de ces incidents pour reprendre la tête à la n°7. Mais les deux voitures de l'écurie nippone sont roues dans roues.

21h05 / La Rebellion n°3 était parvenu à prendre l'avantage sur la SMP Racing n°11 pour la troisième place, mais son pilote Thomas Laurent a perdu le contrôle à l'approche de la deuxième chicane des Hunaudières, et sa LMP2 est allée percuter le rail ! Le vendéen a pu regagner son stand, avant de repartir 5ème.

21h / On en est au quart du temps écoulé, voici le point sur les leaders par catégorie.

20h54 / La course reprend, la Porsche n°86 a pu repartir.

20h50 / Les images du crash entre les deux GT :

20h41 / La Porsche n°86 du Gulf Racing Team s'est elle aussi arrêtée sur le circuit. 

20h40 / Gros contact entre la Corvette n°64 de Marcel Fässler et la Porsche n°88 de Satoshi Hoshino. Si la seconde a pu rentrer aux stands, la première reste immobilisée en bord de piste. Nouveau Safety Car !

20h34 / Très joli dépassement d'André Negrao sur Roman Rusinov, l'Alpine n°36 prend l'avantage sur l'Aurus n°26 pour la tête de LMP2.

20h28 / Quelques gouttes de pluie annoncées dans les prochaines minutes sur le circuit.

20h22 / Un local de l'épreuve, Sébastien Bourdais, vient de prendre le volant de la Ford n°68. Il est 6e de GTPro, à moins de 5 secondes du leader.

20h13 / Drapeau vert.

20h05 / Safety car ! La LMP2 n°43 s'est immobilisée dans le bac à gravier au Tertre Rouge, tous les bolides vont devoir se regrouper derrière la voiture de sécurité. De quoi relancer un peu le suspens...

20h / Les leaders par catégorie après 5 heures.

19h52 / La Ferrari n°54 dans le bac à graviers non loin des virages Porsche : engagée en GTAm par l'écurie suisse Spirit of Race, elle a été retirée par la grue avant de repartir... jusqu'à son stand. A priori, les dégâts sont minimes.

19h48 / Le vendéen Thomas Laurent s'installe au volant de la Rebellion n°3. Il repart 5e, à un tour de la Toyota de tête.

19h42 / La Corvette n°63 vue au ralenti, Mike Rockenfeller aux commandes, avant de reprendre la course.

19h40 / L'Aston-Martin n°98 est sortie de la piste au niveau des virages Porsche, suite semble-t-il à un tête-à-queue. Paul Dalla Lana était au volant.

19h28 / La bataille fait rage en GTPro, les quatre premiers se tiennent en moins d'une seconde et demie. C'est la Corvette n°63 qui mène les opérations.

19h / Quatre heures que les bolides sont lancés, voici le point sur les classements par catégorie :

18h55 / L'Aurus n°26 du G-Drive Racing vient de passer l'Alpine n°36.

18h39 / Gros duel en tête de LMP2, moins d'une seconde d'écart entre les voitures numéro 36 et 26. Toutes deux viennent d'observer un arrêt pour ravitailler.

18h13 / Il a fait un relai de 3h : Nicolas Lapierre a laissé sa place à Pierre Thiriet sur l'Alpine n°36, leader de LMP2.

18h / Le point après 3h de course :

17h53 / Pénalité pour la voiture n°20 du team danois High Class Racing, pour avoir roulé trop vite sous régime de "Full Course Yellow". Elle va devoir respecter un "Stop & Go" de 30 secondes.

17h44 / Course neutralisée quelques minutes, le temps d'enlever les débris laissés par la Dallara n°29 qui a crevé à hauteur de la passerelle Dunlop.

17h29 / Changement de pilote aussi pour la Toyota de tête, la n°7. Kamui Kobayashi a pris le baquet de Mike Conway.

17h28 / Fernando Alonso vient de s'installer au volant de la Toyota n°8. Il repart deuxième.

17h26 / Nouveau problème sur la Rebellion n°1 de Brunno Senna. Après être restée quelques minutes à son stand, elle repart finalement en 22e place. André Lotterer a pris le volant.

17h / Le point sur les classements dans les différentes catégories après 2 heures de course :

16h55 / L'Aston-Martin n°98 est dans son stand. C'est Pedro Lamy qui était au volant avant cet arrêt qui s'éternise et qui vaut à cette voiture d'accuser un tour de retard sur la plus mal classée des GTAm

16h52 / La Porsche n°88 est de nouveau en course

16h41 / La Porsche 911 RSR n°88 rentre dans son stand. La voiture a subi des dommages lors d'un tête à queue survenu au tout début de la ligne droite des Hunaudières

16h22 / Il n'y a que trois secondes d'écart entre les trois premiers de catégorie GTPro, la Corvette n°63, et les deux Porsche, la n°93, puis la n°92

16h10 / En LMP2, l'Alpine n°36 est toujours aux commandes. La bataille fait rage en GTPro : c'est une Corvette, la n°63 qui mène la danse. En GTAm, la Ferrari n°54 de Giancarlo Fisichella domine

16h / Après une heure de course, la voiture de tête a parcouru 18 tours. La Toyota n°7 possède une quizaine de secondes d'avance sur sa voiture soeur, la n°8. La Rebellion n°3 complète le podium

15h40 / Les deux Toyota, la n°7, puis la n°8 possèdent plus d'une trentaine de secondes d'avance sur le troisième, la Rebellion n°3. En LMP2, Alpine a profité du jeu des arrêts aux stands pour prendre la tête

15h / Les fauves sont lachés ! C'est parti pour les 24 Heures du Mans 2019. Ciel gris, piste sèche, pas de grosse frayeur dans le cortège des prototypes et des GT

12h45 / C'est à 15h que la princesse Charlène de Monaco agitera le drapeau tricolore pour lancer officiellement l'édition 2019 des 24 Heures du Mans. Malgré des prévisions météo rassurantes, le ciel s'assombrit sérieusement au-dessus du circuit

10h00 / Kamui Kobayashi réalise le meilleur temps du warm up des 87e 24 Heures du Mans : le pilote japonais a réalisé son tour de circuit en 3'19''647 au volant de la TS050 hybride n°7, celle-là même qui s'élancera en pole position sur la grille de départ à 15h