Info Sarthe

24 Heures Motos : entretien avec Damien Saulnier

27 août 2020 à 18h24 Par Jonathan Lateur
Damien Saulnier garde un œil avisé sur le Junior Team malgré son rôle au SERT
Crédit photo : Jonathan Lateur

L’ancien boss du Junior Team LMS et toujours professeur au lycée Sud du Mans, Damien Saulnier, s’apprête à vivre ses premières 24 Heures Motos avec la casquette de patron du Suzuki Endurance Racing Team.

Comment appréhendez-vous cette édition inédite en pleine crise sanitaire et sans aucun spectateur en tribune ?

Malgré le contexte, il y avait une énorme envie de se retrouver, que les motos repassent enfin sur la ligne droite des stands. C’est vrai en revanche qu’il faut s’adapter à ce nouveau fonctionnement en étant très vigilant et en respectant les gestes barrières.

Le protocole sanitaire mis en place par l’ACO vous paraît satisfaisant ?

Il y a eu un énorme travail de l’ACO avec les autorités pour permettre à la course de se tenir. Nous avons par exemple du gel à disposition dans tous les stands et le port du masque est franchement bien respecté. Au SERT, nous avons également modifié nos habitudes, par exemple pour déjeuner on fait des roulements afin de ne pas se retrouver tous en même temps face à face.

Quels sentiments avant ces premières 24 Heures avec le SERT ?

Je ne vais pas vous cacher que le début de saison a été assez particulier.  Au Bol d’Or et à Sepang, les courses ont été interrompues à cause de la météo, et maintenant que le temps s’annonce pas mal, on doit faire avec le Covid-19. Pour l’après Dominique Méliand, j’avais imaginé une saison un peu différente.

Comment se sont passés vos premiers pas au SERT ?

Je connaissais déjà une partie de l’équipe, je dois, malgré ça, prendre mes marques parce que la moto et les pneumatiques sont différents. Les fournisseurs ne sont aussi plus locaux mais internationaux. Il faut donc s’adapter à ce nouvel environnement mais quand tout le monde tire dans le même sens, avec le bon était d’esprit, c’est tout de suite plus facile.

La pression aussi n’est pas la même ?

Bien sûr, il y a d’autres attentes de la part de Suzuki et de Dunlop. En ce moment, nous faisons des débriefings vidéo tous les matins. Chacun travaille de son côté pour améliorer les performances. C’est une pression supplémentaire mais j’y étais prêt et j’avais vu Dominique Méliand à l’œuvre.

Le SERT sera-t-il en mesure de l’emporter cette année ?

On a tout fait pour. On a roulé plusieurs fois au Mans ces dernières semaines, le niveau des pilotes est assez homogène, ils sont tous les trois sur un bon rythme. L’équipe connaît aussi très bien la moto puisqu’on roule avec pour la troisième année maintenant. Il y a aussi le gros travail fourni par Dunlop pour qu’on dispose de nouveaux pneus dédiés à l’endurance et non pas à la vitesse. Non franchement, je suis confiant avec ce package.

Damien Saulnier

Les 24 Heures Motos 2020 seront à suivre en direct sur Sweet FM. Rendez-vous ce samedi 29 août à 12h pour le départ !