Info Loir-Et-Cher

A Chambord, on rend hommage à Bertrand Landrieu

13 décembre 2019 à 17h34 Par Emilien Borderie
Bertrand Landrieu s'est éteint ce 6 décembre 2019

Nommé en 2012 médiateur du conseil d’administration de l’Etablissement public du Domaine national de Chambord, Bertrand Landrieu s’est éteint à l’aube de ses 75 ans.

Il figure parmi ceux qui ont façonné le Domaine national du château de Chambord tel qu’on le connaît aujourd’hui : Bertrand Landrieu est décédé ce vendredi 6 décembre. En février prochain, il aurait eu 75 ans. Devenu en 2012 -et à titre bénévole- médiateur du conseil d’administration de l’Etablissement public Domaine de Chambord, il avait auparavant exercé, entre mai 1995 et juin 2002 en tant que directeur de cabinet de Jacques Chirac alors président de la République, la tutelle, au nom du chef de l'État, travaillant à "la constitution progressive d’une unité institutionnelle permettant d’améliorer la gestion et la communication de Chambord" indique le Domaine, assurant que, "de cette période, les agents, les administrations et les partenaires de Chambord se souviennent de Bertrand Landrieu comme d’un homme qui a passionnément aimé ce domaine".

Egalement un chasseur "émérite"

C’est à la demande de Gérard Larcher, ancien président du conseil d’administration que Bertrand Landrieu avait accepté d’œuvrer à la refonte des commerces de Chambord, en assurant, rappelle-t-on, "le passage des baux commerciaux aux conventions d’occupation du domaine public". Négociateur, mais aussi "chasseur émérite" selon le Domaine : "Bertrand Landrieu a garanti l’ouverture sociale et la neutralité politique des battues de régulation, qui sont restées des principes fondateurs de la mission cynégétique de Chambord et accompagné leur adaptation vers davantage de sobriété et d’économie" peut-on lire dans le communiqué adressé par le Domaine aux rédactions une dizaine de jours après le décès de l’intéressé, qualifié de "grand serviteur de l’Etat" qui avait "su saisir la singularité architecturale du château de Chambord, la poésie de ses bois et le charme d’une vie de village".