Info Normandie

Abus sexuels dans l’église : "Un silence coupable" selon l’évêque de Séez

13 octobre 2021 à 11h56 Par Manon Foucault
Crédit photo : Adobe Stock

La commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise recense au moins 330 000 mineurs victimes de pédocriminalité au sein de l’institution en France depuis 1950. "Une vraie tragédie" selon Bruno Feillet, évêque du diocèse de Séez.

Trois années auront été nécessaires à la "commission Sauvé" pour établir son rapport. Commandé par l’Eglise catholique, il a été rendu ce mardi 5 octobre. Il comprend 485 pages et 2 000 annexes d’analyses, de témoignages et de recommandations... Et ce chiffre, qui donne le tournis : environ 216 000 mineurs ont été victimes de violences sexuelles de la part de clercs ou de religieux catholiques en 70 ans"C’est le moment de la honte" a déclaré le pape François.

Une part de responsabilité 

Dans l’Orne, l’évêque du diocèse de Séez, Monseigneur Bruno Feillet, s’est dit "horrifié" en découvrant le nombre de victimes d’abus sexuels. Pour certaines d’entre elles, les faits sont anciens mais les conséquences toujours bien présentes. Il reconnaît que l’institution a une part de responsabilité dans ces crimes : "C’est la gestion et l’accompagnement des victimes qui ont été complètement ratés, je demande pardon à celles et ceux qui en souffrent encore".

Monseigneur Bruno Feillet

Un silence assourdissant  

La commission Sauvé rapporte qu’au moins 3 000 pédocriminels ont sévi dans l’Eglise depuis 1950. Pour Monseigneur Bruno Feillet, l’institution n'a pas voulu voir et n'a surtout pas su réagir : "C’est un peu tout le monde qui s’est compromis dans un silence coupable". Selon lui, ces 70 années de silence restent un mystère : "Si moi j’avais été au courant, qu’est-ce que j’aurais fait ? Honnêtement, je ne sais pas. On ne peut pas juger quand on n’est pas dedans".

Monseigneur Bruno Feillet

Dans ses recommandations, la commission Sauvé conseille à l’Eglise d’indemniser les victimes, en créant un organe indépendant pour calculer la somme due à chacune d’elles.