Info Sarthe

ArjoWiggins : Dominique Le Mèner prône une nationalisation des actifs

28 mai 2019 à 12h06 Par Emilien Borderie
Ce serait temporaire, mais ça permettrait de ne pas laisser mourir un outil industriel viable : dans un courrier adressé au gouvernement, Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, suggère une reprise des actifs de la papeterie ArjoWiggins à Bessé-sur-Braye, par l’Etat.

Dans une lettre qu’il a remise à Jacqueline Gourault lors de sa venue à La Ferté-Bernard ce lundi 27 mai, Dominique Le Mèner pointe l’inconséquence de la ministre en charge de la Cohésion des territoires : "Je m’étonne de n’avoir reçu aucune réponse de votre part au courrier que Christelle Morançais, présidente de la région Pays-de-la-Loire et moi-même vous avions fait parvenir le 30 avril dernier au sujet de la situation des filiales sarthoises de l’entreprise ArjoWiggins, appartenant au groupe Sequana".

Une "prise de contrôle temporaire" par l'Etat

Rappelant que la faillite de la papeterie besséenne "a fait perdre leur emploi à plus de sept cents salariés", le président du Conseil départemental déplore que le gouvernement, contrairement à sa volonté affichée de redynamiser l’industrie en zones rurales, n’ait pas agi pour "éviter la liquidation d’Arjowiggins" avant d’inviter les plus hauts décisionnaires à s’interroger "sur une prise de contrôle temporaire des actifs de l’entreprise par l’Etat afin d’en préserver une reprise notamment pour la fabrication de papier recyclé puisque désormais, celle-ci n’existe plus en France".