Info Sarthe

ArjoWiggins : la région demande à l’Etat de réunir "une cellule d’urgence"

29 mars 2019 à 12h39 Par Jonathan Lateur
Crédit photo : Facebook / Pour sauver Arjowiggins

Après l’annonce de la liquidation judiciaire du site d’ArjoWiggins à Bessé-sur-Braye, la région Pays-de-la-Loire promet des mesures exceptionnelles et appelle l’Etat à se mobiliser.

Le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé ce vendredi la liquidation judiciaire du site ArjoWiggins de Bessé-sur-Braye qui employait près de 600 personnes. "Cette décision est, avant tout, un drame pour les centaines de salariés qui croyaient dans leur entreprise et lui ont consacré, bien souvent, une grande partie de leur vie professionnelle" réagit Christelle Morançais, présidente de la région Pays-de-la-Loire, dans un communiqué.

"A situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles"

L’élue originaire de la Sarthe promet de "mobiliser tous ses moyens, en complément de ceux de l’Etat, pour répondre immédiatement aux besoins de formation professionnelle et de mobilité des salariés". Christelle Morançais demande à l’Etat de réunir "une cellule d’urgence à laquelle la région participera afin que tous les moyens des pouvoirs publics soient mobilisés pour répondre le plus efficacement possible au défi posé".

Soutenir le bassin de vie

La présidente du Conseil régional s’engage aussi à mettre en place un plan d’urgence exceptionnel destiné à donner "une nouvelle impulsion économique, à soutenir l’activité des commerçants et artisans ainsi qu’à favoriser la création d’entreprise" dans le bassin de vie de Bessé-sur-Braye, très impacté par la liquidation judiciaire. Elle devrait préciser en début de semaine prochaine la nature de ces dispositions.