Info Sarthe

ArjoWiggins : le repreneur potentiel améliore son offre

12 mars 2019 à 12h56 Par Jonathan Lateur
L'entrepreneur norvégien Terje Haglund, possible repreneur des usines ArjoWiggins en Sarthe
Crédit photo : Jonathan Lateur

Terje Haglund, candidat à la reprise des deux sites sarthois du papetier ArjoWiggins, a rencontré les salariés de Bessé-sur-Braye ce mardi 12 mars.

Sa venue était pour le moins attendue. Le Norvégien Terje Haglund, candidat à la reprise des deux sites sarthois du papetier industriel ArjoWiggins, a rencontré les salariés de Bessé-sur-Braye dans la matinée de ce mardi 12 mars. Et, parole de syndicalistes, l'homme a fait "plutôt bonne impression" : l'intéressé s'est notamment montré rassurant sur ses capacités financières allant jusqu'à promettre de doubler la mise dans cette éventuelle acquisition, qui passerait d'un apport de 33 à 66 millions d'euros.

Des embauches... à l'avenir

"Nous demandons toujours de l'aide à l'Etat français, mais beaucoup moins qu'au début de l'opération" souligne Terje Haglund. L'argent public, au secours de l'emploi, même si, sur le plan des effectifs, l'offre resterait en revanche la même : 413 des 568 collaborateurs de Bessé-sur-Braye seraient conservés et 210 sur 262 à Saint-Mars-la-Brière. "Mais si l'activité repart, rien n'exclut de nouvelles embauches à court ou moyen terme" envisage le visiteur du jour qui évoque, pour l'heure "simplement une base de travail".

Une venue sur le terrain appréciée

Au-delà des garanties -certes seulement orales pour l'instant- sonnantes et trébuchantes, Terje Haglund a semble-t-il gagné la confiance voire la sympathie des salariés du papetier industriel... Epaulé par un traducteur venu tout spécialement, l'investisseur d'Europe du nord a répondu à de nombreuses questions que chacun a pu lui poser directement. Arrivé vers 8h, le possible "sauveur" aura visité l'usine besséenne avant de se rendre jusqu'au site de Saint-Mars-la-Brière dans l'après-midi.

Reportage de Jonathan Lateur