Info Sarthe

ArjoWiggins : un million d’euros pour l’ancien PDG en 2018

05 avril 2019 à 19h12
Crédit photo : Sequana

L’ancien patron d’ArjoWiggins à Bessé-sur-Braye aurait émargé à plus de 83 000 euros par mois durant l’année qui a précédé la liquidation judiciaire de la papeterie industrielle.

A en croire la CGT, Pascal Lebard aurait touché une rémunération d’un million d’euros sur l’ensemble de l’année 2018. Avant que la justice ne prononce la liquidation de l’entreprise, faute de repreneur, envoyant un demi-millier de personnes pointer chez Pôle Emploi : "ce naufrage est à mettre à l’actif d’une mauvaise gestion du côté du groupe Sequana leader européen du secteur qui a fait le choix d’abandonner les usines de production au profit d’un secteur plus rentable, celui de la distribution. C’est la recherche de rentabilité immédiate, incarnée par un capitalisme financier qui se moque des conséquences humaines !" dénonce le syndicat dans un communiqué adressé aux rédactions ce vendredi 5 avril.

Une nationalisation provisoire

Si le million d’euros que se serait octroyé l’ex PDG n’explique en rien la liquidation d’ArjoWiggins, la CGT évoque en revanche un manque de vision : "Le développement du numérique, tout comme l’augmentation du prix de la pâte à papiers de plus de 37% en un an, ne peuvent à eux seuls justifier ce gâchis. Précisons que globalement le nombre de livres vendus ainsi que le papier d’emballage ne sont pas en diminution, l’avenir aurait donc nécessité des investissements afin de diversifier et pérenniser l’activité" affirme le syndicat, qui invite le gouvernement à décréter "la mobilisation exceptionnelle" en procédant à une "nationalisation temporaire" le temps que de nouveaux investisseurs se manifestent.