Info Sarthe

ArjoWiggins : un sursis jusqu’à vendredi pour Bessé-sur-Braye

26 mars 2019 à 12h26 Par Jonathan Lateur et Julien Dubois
Crédit photo : Jonathan Lateur

Le tribunal de commerce de Nanterre reporte sa décision concernant le dossier Arjowiggins. Les juges se prononceront finalement ce vendredi 29 mars.

Le report de la dernière chance. Alors que les salariés du site ArjoWiggins de Bessé-sur-Braye redoutaient que la liquidation judiciaire soit prononcée ce mardi, le tribunal de commerce de Nanterre a finalement accepté de reporter sa décision de quelques jours. Les juges trancheront finalement ce vendredi 29 mars : "Au point où on en est, on prend tout ce qui se présente. Mais ça reste un mince espoir d’une reprise à minima" lâche Noël, l’un des employés rencontrés à la sortie de l’usine ce mardi midi.

Il faudrait trouver "12,5 à 13 millions d’euros"

Si le projet porté par Terje Haglund est mort et enterré -l’industriel Norvégien ne donnant plus de nouvelles-, tous les espoirs de reprise reposent désormais sur la recherche d’un nouveau partenaire privé : "Le directeur se démène. Le ministre de l’Economie nous a transmis plusieurs contacts. Il faudrait trouver quelqu’un prêt à mettre entre 12,5 et 13 millions d’euros d’ici vendredi" explique Anne Brodin, délégué CFE-CGC. Quoi qu’il en soit, si ce dossier venait à aboutir, il ne concernerait qu’environ 200 personnes sur 568.