Info Sarthe

Au Mans, 14 personnes ont reçu leur première dose grâce au "Tinder de la vaccination"

26 avril 2021 à 19h34 Par Jonathan Lateur
Une septième dose a pu être extraite des flacons
Crédit photo : Jonathan Lateur

Inscrits sur le site Covidliste.com, quatorze Sarthois ont été contactés ce dimanche 25 avril parce qu’il restait des doses de vaccin disponibles au méga-centre du Mans.

Grâce à Covidliste.com, ce sont quatorze Sarthois qui ont reçu un SMS leur indiquant qu’il restait des doses de vaccin Pfizer/BioNTech au méga-centre du Mans. Il était 19h30 ce dimanche 25 avril lorsque les destinataires ont vu la notification s’afficher sur leur téléphone portable. Tous avaient alors cinq minutes pour faire savoir s’ils pouvaient ou non se rendre sans tarder au vaccinodrome du parc des expositions. Auparavant, le sapeur-pompier en charge de la gestion des stocks avait été informé par ses collègues qu’une septième dose avait pu être extraite des flacons fournis par les laboratoires allemand et américain.

Le centre a la main sur les paramètres

Administré par une centaine de bénévoles installés aux quatre coins de la France, Covidliste propose aux volontaires à la vaccination de s’inscrire moyennant le remplissage d’un formulaire de renseignements. Le site internet fait ensuite le lien avec les centres intéressés par cette liste d’attente géante. Deux paramètres sont pris en compte dans le choix des personnes contactées : le périmètre, entre 0 et 50 kilomètres de distance autour du vaccinodrome, et l’âge des possibles bénéficiaires, de 18 à 90 ans. Dimanche soir, les inscrits intéressés par l’injection d’une première dose avaient entre 45 et 50 ans.

Rendez-vous pour la seconde dose

Un peu surpris d’avoir été sélectionnés, certains n’y croyaient pas, mais se sont malgré tout présentés à l’entrée du parc des expositions. Bien leur en a pris, puisqu’ils ont pu être immédiatement pris en charge avant de ressortir quelques instants plus tard avec un rendez-vous pour la deuxième injection. Ce procédé qui permet d’éviter de "gâcher" les doses pourrait de nouveau être utilisé en cas par exemple d’annulation de rendez-vous. En revanche, les sapeurs-pompiers de la Sarthe précisent "qu’il est inutile de se présenter physiquement à l’heure de la fermeture du centre" dans l’espoir qu’un volontaire n'ait pas honoré son engagement.