Actualité MSB

Basket : le MSB tombe avec les honneurs contre le leader monégasque (71-86)

20 mai 2021 à 20h47 Par Jonathan Lateur
Crédit photo : Sweet FM

Malgré l’absence de plusieurs cadres, Le Mans Sarthe Basket a offert une belle résistance avant de s’incliner logiquement contre Monaco (71-86) ce jeudi 20 mai.

Pour le grand retour du public à Antarès, le MSB a offert de belles émotions à ses supporters. Cette rencontre contre Monaco, comptant pour la 13e journée de Jeep Elite, coïncidait avec l'entrée en vigueur de la nouvelle jauge autorisée de spectateurs dans les enceintes sportives de l'hexagone. Ainsi, pour la première fois depuis le 24 octobre dernier, 800 privilégiés, abonnés et partenaires, ont pu assister au duel entre le septième et le leader du championnat de France de basket.

Le MSB a fait mieux que résister

Diminué par cinq absences (Kajami-Keane, Soko, Bamforth, Poirier et Mockevičius), Le Mans Sarthe Basket s’est présenté sur le parquet avec seulement six joueurs professionnels dans son effectif, dont un seul et unique meneur. Autant dire que la tâche s’annonçait ardue d’entrée pour Antoine Eïto et ses coéquipiers. Malgré ce handicap, les tangos ont fait mieux que résister, comptant même, grâce à l'adresse de Vitto Brown et Valentin Bigote, jusqu'à 16 unités d'avance.

Monaco s’impose à l’usure

A la mi-temps, les hommes d’Elric Delord ont regagné les vestiaires avec un petit avantage sur la Roca Team (52-49). Au fil des minutes, les basketteurs sarthois, malgré les encouragements du public, ont logiquement baissé en intensité. Le manque de lucidité a permis aux visiteurs, aux solutions de rotation bien plus nombreuses, de prendre progressivement le dessus grâce notamment à un excellent Dee Bost, auteur en tout de 24 points.

La classe biberon se montre

Au rayon des satisfactions côté manceau, la très belle prestation d’Hugo Mienendi. Le numéro 12 a profité des absences pour obtenir davantage de temps de jeu. Vingt-trois minutes durant lesquelles celui qui fêtera ses 18 ans en fin de semaine, a montré toutes ses qualités. Crédité de onze points, une faute provoquée et trois rebonds captés, le pensionnaire de l’équipe espoir du MSB a sans doute marqué les esprits, auprès de son entraîneur, mais aussi des spectateurs de la salle Antarès.