Info Loir-Et-Cher

Blois : plus de 250 manifestants contre la loi "Sécurité globale"

21 novembre 2020 à 22h34
Crédit photo : Nicolas Terrien

Deuxième rassemblement en moins d'une semaine, ce samedi 21 novembre à Blois, contre les dispositions de la loi dite "Sécurité globale".

Sur leurs pancartes, on pouvait lire "Filmer la police est notre seul bouclier", "Vos armes contre nos caméras !" ou encore "Une société sage et sans image"... Plus de 250 personnes se sont rassemblées ce samedi 21 novembre à Blois, face à l'hôtel de préfecture, pour manifester une deuxième fois en moins d'une semaine, contre le projet de loi dit "Sécurité globale" porté par Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur.

Article 24 adopté

Adopté la veille à l'Assemblée nationale, c'est l'article 24 du texte qui est décrié : il prévoit de punir la diffusion de toute image d'un représentant des forces de l'ordre, "dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique". Les détracteurs y voient une atteinte eux aussi, mais à la liberté de la presse.

Des élus de gauche

Au sein du rassemblement blésois, on a vu de nombreux militants syndicaux -FSU, CGT...-, mais aussi un large panel d'élus politiques locaux, de gauche : Marc Gricourt, maire de Blois et le président d'Agglopolys Christophe Degruelle, l'écologiste Charles Fournier en lice pour les prochaines élections régionales en Centre-Val-de-Loire.