Info Loir-Et-Cher

Bruno Le Maire : "Encourager l’esprit d’entreprendre"

16 septembre 2020 à 16h09 Par Nicolas Terrien
Pour Bruno Le Maire, "il n'y a pas d'autre façon de créer des emplois que d'encourager l'esprit d'entreprise"
Crédit photo : Nicolas Terrien

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance était en déplacement en Loir-et-Cher ce mardi 15 septembre pour l’inauguration du complexe hôtelier "Les Sources de Cheverny".

Un cadre verdoyant et propice au repos, loin du tumulte national et des inquiétudes sanitaires, économiques et sociales qu’induit le contexte... "Pourriez-vous demander au Président de la République qu’il décale le Conseil des ministres de demain afin que je puisse passer la nuit ici ?" glisse avec ironie Bruno Le Maire à ses hôtes du jour, Alice et Jérôme Tourbier. Malgré la crise, ce couple d’origine bordelaise a mené à son terme son grand projet d’investissement pour faire émerger du bois "Les Sources de Cheverny", un hôtel grand luxe de 49 chambres visant les cinq étoiles.

Bruno Le Maire

"La relance, c’est maintenant !"

"C’est l’esprit d’entreprise de ce couple que je viens saluer" indique le ministre. Peut-être aussi est-il l’illustration de ce qu’il aimerait bien que "France Relance" avec ses 100 milliadrs d’euros insuffle auprès des porteurs de projets à travers le pays. Car non seulement le complexe hôtelier a vu le jour, mais il a permis de faire intervenir de nombreux corps de métiers, donc de proposer de l’activité, donc de créer de l’emploi, donc de faire baisser le chômage, donc de moins peser sur les comptes publics, donc... de relancer l’économie nationale ! Ceci, six mois tout juste après le confinement général des Français.

Les Sources de Cheverny (80 emplois à terme) : "Un projet exemplaire" à l'heure de la relance, estime Bruno Le Maire. ©Nicolas Terrien

Soutien du tourisme et des CHR

On le sait, le tourisme et l’hôtellerie-restauration ont pris la crise de plein fouet. Si la période estivale a permis de limiter la casse, les stigmates restent bien visibles auprès des professionnels. "Nous ne les laisserons pas tomber" assure Bruno Le Maire, en confirmant le soutien continu de l’Etat. Les prêts garantis seront remboursables "aux meilleurs taux possibles" et le dispositif de chômage partiel est maintenu jusqu’en fin d’année. "A la mi-décembre, nous verrons avec Elisabeth Borne s’il est utile de le prolonger. Si cela est nécessaire, nous le ferons".

Bruno Le Maire

De l’argent pour les projets de territoire

Bruno Le Maire l’a martelé ce 15 septembre à Cheverny : "La relance, c’est maintenant", en rappelant que c’est l’étape d’après la gestion au cœur de la crise. D’autant que la déclaration présidentielle de "quel qu’en soit le coût" reste à l’esprit du patron de Bercy qui a eu cette surprenante sortie à laquelle son ministère nous habitue peu : "Je ne dois pas économiser de l’argent, je dois en dépenser !". C’est pourquoi le ministre lance un appel aux élus : "remontez-moi vos projets !", à condition qu’ils soient décarbonés, respectueux de l’environnement et innovants. "D’ici deux ans, nous pouvons retrouver notre niveau de prospérité d’avant la crise", estime-t-il.

Sur le même sujet