Info Normandie

Cadavres décomposés et absence de nourriture : 245 moutons saisis dans l'Orne

10 juillet 2020 à 12h13
Crédit photo : Fondation Brigitte Bardot

Cadavres décomposés, nourriture insuffisante... Près de 250 moutons qui vivaient dans des conditions de grande insalubrité ont été retirés à leur propriétaire ce jeudi 9 juillet dans l'Orne.

Le propriétaire avait déjà reçu deux mises en demeure adressées par les services vétérinaires "suite à des constatations de mauvais traitements" : dans la foulée d'une nouvelle plainte, les autorités ont fait procéder, ce jeudi 9 juillet au retrait d’un troupeau de 245 moutons sur cinq sites, à Almenêches et Trun. "Les conditions de détention et de bien-être des animaux s’étaient dégradées en raison de la présence de plusieurs cadavres en état de décomposition avancée, de l’absence de nourriture ou d’eau en quantité suffisante, de défauts d’identification et de la présence de nombreux moutons non tondus en état de souffrance" fait-on savoir.

Intervention de la Fondation Brigitte Bardot

La gravité des faits a conduit Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, à décider du retrait de l'ensemble du cheptel : "Cette opération, dirigée par la DDCSPP de l’Orne, s’est déroulée avec le concours de la gendarmerie nationale et de plusieurs partenaires en appui logistique" soulignent les services de l'Etat. Dans l'attente d'un jugement qui doit être prochainement rendu par le tribunal d’Argentan, les animaux ont été pris en charge par la Fondation Brigitte Bardot, laquelle évoque, via son compte Twitter, "le sauvetage très complexe de nombreux moutons vivant dans des conditions extrêmes".