Info Sarthe

Comment le Covid-19 a bouleversé la vie de Steven

02 mars 2021 à 12h22 Par Jonathan Lateur
Steven récupère peu à peu ses facultés un an après avoir été infecté
Crédit photo : Sweet FM

Il y a un an, Steven, Sarthois de 31 ans, était infecté par le virus. Depuis, certains symptômes n’ont jamais disparu, l’obligeant à suivre un protocole médical spécialisé.

Steven est ce que l’on appelle un malade du Covid long. Ce Sarthois de 31 ans a contracté le nouveau coronavirus à la mi-mars 2020. Au départ, des symptômes plutôt classiques -nez qui coule, perte de goût et d’odorat, fatigue-, avant de ressentir une forme d’oppression thoracique, une semaine plus tard. "Cela a duré plus d’un mois et demi. Je suis allé consulter mon médecin. Sans pouvoir expliquer précisément ce qui m’arrivait, il m’a demandé de faire preuve de patience" raconte-t-il.

6 kilos perdus en quatre mois

Quelques semaines plus tard, de nouveaux symptômes apparaissent : "Des douleurs diffuses de la tête aux pieds. Je ressentais des fourmillements voire des coups d’électricité. Cela a fini par s’arrêter, avec toutefois toujours des douleurs musculaires dans les cuisses" décrit Steven. En l’espace de quatre mois, ce sportif aguerri a perdu 6 kilos : "je ne pouvais pas marcher plus de 500 mètres. J’étais sans cesse épuisé, je ne pouvais même plus jouer avec ma petite fille" se rappelle-t-il.

"Nous n’avons pas le mécanisme éthologique qui explique le pourquoi des douleurs"

A bout de forces et touché psychologiquement, Steven a finalement pris contact avec le centre de la douleur du Pôle Santé Sud, au Mans : "Nous suivons trois, quatre patients qui souffrent de symptômes à long terme du Covid. Pour l’instant, nous n’avons pas le mécanisme éthologique qui explique le pourquoi des douleurs. Nous essayons de définir le type de douleurs auquel nous avons affaire, avant de proposer un traitement symptomatique" explique le docteur Jacques Gaillard, algologue au sein de la clinique.

Des séances de kinésithérapie respiratoire

Dans le cas de Steven, la rééducation passe par plusieurs séances de kinésithérapie par semaine : "Les lundis et vendredis, j’ai deux séances de balnéothérapie. Les mardis et mercredis, c’est kiné respiratoire pendant trente minutes. En plus de ça, tous les jours je fais une séance d’oxygénothérapie chez moi" détaille le trentenaire. Un protocole qui semble porter ses fruits : "Au départ, je ne pouvais pas marcher plus de 500 mètres, aujourd’hui je peux faire plusieurs kilomètres" se félicite-il.

Partager son expérience avec d’autres patients

Aujourd’hui, le Sarthois va mieux, et il entend partager son expérience avec d’autres malades : "J’ai contacté une association nationale qui aide les personnes atteintes du Covid long, mais mon souhait est de rentrer en contact avec des malades de la Sarthe ou des départements voisins. C’est un parcours du combattant mais on peut se soutenir en partageant nos expériences ou protocoles" conclut Steven qui se fixe également pour objectif de pouvoir reprendre, d’ici la fin de l’année, la course à pied en compétition.

Écouter le reportage de Jonathan Lateur