Info Sarthe

Covid-19 : les écoles en ligne de mire

31 mars 2021 à 19h44
Crédit photo : Présidence de la République

Face à une rapide dégradation de la situation sur le front de la lutte contre le coronavirus, Emmanuel Macron annonce une nouvelle série de mesures ce mercredi 31 mars. Le président de la République a notamment choisi d'agir sur les écoles.

Dans le grand ouest comme ailleurs en France, les fermetures de classes voire d'établissements tout entiers se sont multipliées ces derniers jours, preuve d'une circulation active du virus du Covid-19 en milieu scolaire. Partant de ce constat, et tirant les conséquences du très problématique "engorgement" des services de réanimation dans la plupart des hôpitaux, Emmanuel Macron a fait quelques annonces fortes lors d'une allocution très attendue ce mercredi 31 mars.

Fermeture des commerces non-essentiels

Après avoir de nouveau salué le travail des soignants "qui depuis un an sont sur le pont, sans relâche", le chef de l'Etat a indiqué qu'il entendait porter "à un peu plus de 10 000 lits" la capacité des services de réanimation, au plus vite. Emmanuel Macron a ensuite annoncé que le couvre-feu à 19h serait maintenu partout, que le télé-travail serait systématisé et que les commerces seraient fermés durant quatre semaines selon la liste déjà en vigueur dans les départements les plus touchés par l'épidémie.

Ecoles fermées, vacances anticipées

"Le choix de la confiance" est fait par Emmanuel Macron qui précise qu'une attestation sera obligatoire, mais seulement pour les déplacements au-delà de 10 kilomètres de son domicile. S'agissant des plus jeunes : "Nous allons fermer durant trois semaines les crèches, les écoles, les collèges et les lycées" annonce le président de la République. La semaine prochaine, les cours "se feront à la maison" puis, durant les deux semaines suivantes, "la France entière sera placée en vacances de printemps" avec une rentrée le 26 avril physiquement en maternelle et primaire, à distance pour les collèges et les lycées.

Retour en terrasses pour le début de l'été

Emmanuel Macron a clos sa prise de parole de près d'une demi-heure en évoquant le retour de "l'art de vivre à la française""Dès la mi-mai, nous recommencerons à ouvrir avec certaines règles strictes, nous autoriserons sous conditions l'ouverture de terrasses et nous allons bâtir, entre la mi-mai et le début l'été, un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l'événementiel, nos cafés et restaurants" a listé le chef de l'Etat.