Info Sarthe

Denis Baupin débouté : l’élue du Mans salue le travail de la justice

19 avril 2019 à 16h49 Par Emilien Borderie
Elen Debost, l'une des accusatrices de Denis Baupin
Crédit photo : Le Mans Métropole

Elen Debost, élu écologiste mancelle, fait partie de celles qui avaient osé, en mai 2016, accuser à visage découvert le vice-président de l’Assemblée nationale d’agressions sexuelles. Denis Baupin avait répliqué en attaquant ses victimes présumées pour diffamation… mais la procédure vient de se retourner contre lui.

Le tribunal de Paris a rendu sa décision : Denis Baupin, qui avait porté plainte pour diffamation en visant notamment Elen Debost, élue écologiste au Mans, est débouté. L’ancien vice-président de l’Assemblée nationale est par ailleurs condamné à verser des dommages et intérêts pour "procédure abusive" à celles qui l’accusaient de harcèlement et d’agressions sexuelles : "Aucun élément ne permet de remettre en cause la sincérité des témoignages" a estimé la procureure Florence Gilbert, allant jusqu’à "saluer le courage de ceux qui se sont présentés à la barre" et n’hésitant pas à faire allusion à l'absence du plaignant durant l’audience.

Un "message d'encouragement et d'espoir"

"Le tribunal a suivi les réquisitions de la procureure, en nous relaxant et en nous donnant raison d’avoir osé déchirer le voile d’une omerta si profonde et si violente pour les femmes. Le tribunal a donné raison à la presse d’avoir fait son travail et permis à la vérité d’être révélée et aux femmes de se défendre d’un agresseur" réagit Elen Debost dans un communiqué adressé aux rédactions ce vendredi 19 avril. "C’est historique, c’est un message puissant d’encouragement et d’espoir à toutes celles et ceux qui n’osent ni parler, ni porter plainte de peur que les agresseurs ne se retournent contre elles et eux" peut-on aussi lire.

Quelques heures avant que la justice ne se prononce, Elen Debost faisait part, via Twitter, de son angoisse :