Actualité MSB

Des JS Coulaines au Las Vegas Aces, le rêve américain d’Iliana Rupert

16 avril 2021 à 18h44 Par Jonathan Lateur
Crédit photo : Jonathan Lateur

La basketteuse formée en Sarthe s’apprête à découvrir le championnat américain WNBA. Iliana Rupert a été draftée dans la nuit de jeudi à vendredi par une franchise de Las Vegas.

Une soirée inoubliable. Crise sanitaire oblige, c’est depuis les locaux parisiens de l’agence Comsport qu’Iliana Rupert a participé à la draft WNBA 2021. En compagnie de ses proches, la basketteuse de 19 ans était virtuellement en lice dans cette "bourse" aux jeunes talents qui permet aux franchises américaines de sélectionner leurs futurs numéros gagnants. "Nous étions connectés sur la chaîne ESPN. Il y avait un peu de tension à voir s’enchaîner les picks, puis quand est venu le tour d’Iliana, lorsque Las Vegas a annoncé son nom, c’était l’euphorie. Pour elle, c’est un rêve qui se réalise !" raconte avec fierté sa maman, Elham Rupert.

Écouter Elham Rupert

La symbolique du chiffre 12

Iliana Rupert a finalement été le douzième choix de cette draft WNBA. Pas la position anticipée par les experts qui l’imaginaient plutôt parmi les cinq premières, mais un numéro hautement symbolique auquel est très attachée la famille puisque c’est celui qui figurait sur le maillot de Thierry Rupert, papa d’Iliana et ancien joueur du Mans Sarthe Basket décédé en 2013 : "Cela ne fait que rendre tout ça encore plus beau. Nous avions également accroché un maillot de Thierry que le MSB a eu la gentillesse de nous prêter. C’était important qu’il soit, d’une certaine façon, avec nous pendant cette draft" souligne Elham Rupert.

Écouter Elham Rupert

L’Euro et les JO avant le Nevada

D’ici à ce qu’elle s’envole pour le Nevada, plusieurs grandes échéances attendent Iliana Rupert. La talentueuse sarthoise disputera successivement cet été l’Euro puis les Jeux olympiques de Tokyo sous le maillot de l’Equipe de France. En parallèle à son aventure américaine, elle pourrait ensuite revêtir la tunique d’un autre club européen. La saison régulière de WNBA se déroule de mai à août, et les play-offs en septembre, ce qui lui laissera le temps de continuer à briller sur les parquets continentaux. "Il est possible qu’elle quitte rapidement la France pour des raisons d’aménagement de calendrier" assure son agent, Jérémy Medjana.

Écouter Jérémy Medjana