Echangeur de Connerré : on y est, ça roule !

SWEET FM
L'échangeur a ouvert ce lundi 26 avril à 11h
Crédit: Emilien Borderie

12 mai 2021 à 13h25 par Emilien Borderie

La barrière s'est levée pour la première fois ce lundi 26 avril 2021 : ça y est, on peut prendre l'autoroute A11 depuis l'échangeur de "l'Huisne sarthoise" aux portes de Connerré. Sept ans, tout de même, après la déclaration d'intérêt public.

"On peut dire qu’il s’agit d’un jour historique" assure Éric Bon sous son gilet fluo, à deux pas des autres officiels présents en milieu de matinée ce lundi 26 avril pour l’inauguration de l’échangeur "de l’Huisne sarthoise" : ce cadre de Vinci Autoroutes suit le dossier depuis que le principe d’implanter un tel équipement a été formellement acté... "J’ai commencé à travailler sur ce sujet en 2004, donc oui, pour moi, pour nous, c’est un grand moment de voir enfin la mise en circulation" confirme-t-il, quelque peu couvert par le passage d’un camion-citerne juste derrière, le tout premier poids-lourd à emprunter l’accès "numéro 6" de cette autoroute A11 entre La Ferté-Bernard et Le Mans : "Selon nos calculs, on aura environ 3 000 véhicules à entrer ou sortir ici quotidiennement, ce qui sera une bonne moyenne puisqu’à titre de comparaison, on est plutôt à 1 500, pas loin d’ici, sur l’échangeur d’Illiers-Combray".

Eric Bon

Environ 9% de poids-lourds

Et sur ces 3 000 véhicules par jour, autour de 9% de camions, "mais pas tout de suite, il y aura une montée en charge progressive" tempère Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, qui voit en ce nouvel équipement "un élément de valorisation du territoire, à la fois pour les habitants actuels ou futurs qui trouvent-là un accès facilité au réseau autoroutier puisqu’il n’est plus nécessaire d’aller le chercher à La Ferté-Bernard ou au Mans, mais aussi à même de répondre aux besoins des investisseurs qui ont besoin d’échangeurs pour développer leurs entreprises". Analyse que partage Arnaud Mongella, maire de Connerré, néanmoins "vigilant" à la manière dont vont se passer les choses tant que le contournement destiné à éviter sa commune pour rejoindre la D323 ne sera pas réalisé : "Mon rôle, c’est de sécuriser, notamment la rue de la Gare où on se croise difficilement et dans laquelle se trouve une école, notre policier municipal y sera donc très présent".

Arnaud Mongella

Compensation écologique

L’échangeur de Connerré aura coûté un peu plus de 14 millions d’euros, financés par la société Vinci Autoroutes, le Conseil régional des Pays-de-la-Loire et le département de la Sarthe. Coût écologique également, puisqu’on a abattu des dizaines d’arbres et largement bitumé la zone : "Le déboisement est entièrement compensé, notamment sur la commune de Bouër" affirme Jean-Carles Grelier, député, qui se dit "satisfait de voir qu’on arrive à faire de très gros investissements comme celui-là, tout en restant soucieux de l’environnement". Dernier coût, celui... du péage, qui s’affiche sur les automates avant que la barrière ne se lève : 2,40 euros pour un véhicule léger qui est entré à La Ferté-Bernard et 2,80 euros si l’on vient du Mans-Nord.

Jean-Carles Grelier