Info Loir-Et-Cher

Edouard Philippe auprès de la "France des solutions"

28 novembre 2019 à 17h36 Par Nicolas Terrien
Edouard Philippe, à Vendôme, au chevet de "la France des solutions"
Crédit photo : Lycée André-Ampère / Stéphane Lefaucheux

Le Premier ministre était à Vendôme dans la matinée de ce jeudi 28 novembre pour saluer des initiatives locales destinées à répondre à des problématiques elles-mêmes liées aux territoires. A noter, deux dispositifs innovants en Centre-Val-de-Loire.

Sans malice aucune, on peut penser que cette visite d’Edouard Philippe au lycée André-Ampère dans la matinée de ce jeudi 28 novembre avait quelque chose de "frais". Pas tant à cause du vent froid que du climat social lourd qui pèse, sur fond de mobilisation du 5 décembre... A Vendôme, il s’agissait de parler "solutions" à travers des initiatives émanant des territoires, essentiellement en faveur de l’emploi et la transition écologique... "On a voulu demander à tous les acteurs du pays d’essayer de nous faire remonter des initiatives locales pour répondre à des problèmes très concrets" explique le chef du gouvernement.

Vingt-et-une "solutions" au niveau national

"Des actions inspirantes" selon le Premier ministre, créées sur les territoires, et qui peuvent éventuellement être dupliquées sur d’autres, en particulier sur les questions de l’emploi ou de la transition écologique. C’est aussi une conclusion du Grand Débat National à l’issue duquel Edouard Philippe a envoyé trois de ses ministres faire un "tour de France des solutions", comme ce fut le cas le 19 septembre dernier à Blois et -déjà- à Vendôme avec Emmanuelle Wargon -Transition écologique-.

Edouard Philippe, discours à Vendôme

Vendôme moteur d’idées

En Centre-Val-de-Loire, on relèvera particulièrement la mise en valeur de la filière "nouvelles motorisations" dispensée depuis trois ans au lycée André-Ampère, à Vendôme. Une manière de répondre aux besoins de maintenance des véhicules hybrides, ou fonctionnant au gaz ou à l’électricité. "Organiser une synergie d’actions avec des services de l’Etat, des collectivités, des entreprises du monde de l’automobile pour créer une filière locale, c’est passionnant" relève la sous-préfète de Vendôme, Léa Poplin. "C’est aussi développer des opportunités professionnelles pour les jeunes et renforcer l’attractivité du territoire vendômois" ajoute-t-elle.

Bruno Cavat, proviseur du lycée Ampère

Faire face à "l’immobilité professionnelle"

Lever l'obstacle de "l'immobilité professionnelle" : c’est le défi que relève la Communauté de communes Terres-de-Beauce, en Eure-et-Loir cette fois, avec quelques entreprises de son territoire. Pour faciliter le recrutement et le maintien dans l’emploi des salariés de la zone d’activité d’Artenay-Poupry, une solution de transport propre domicile-travail est imaginée, avec une application numérique pour faciliter les mises en relation. "La faible densité de nos territoires et la diversité des horaires de travail rendent inadaptés les transports en commun réguliers" explique Jean-Louis Baudron. Le président de l’intercommunalité poursuit : "Le covoiturage apporte une solution à un nombre limité d’habitant, d’où cette solution moins onéreuse pour nos habitants qui permet un ramassage dans le territoire".

Photos