Info Sarthe

Elle confectionne un sens à son travail de styliste

07 février 2020 à 11h24
Crédit photo : Marque W

La créatrice de mode sarthoise Sala Ouédraogo présentera sa nouvelle collection lors d’un défilé-spectacle ce samedi 8 février 2020 dans le cadre prestigieux et séculaire de l’Abbaye de l’Epau, aux portes du Mans.

Quarante modèles environ de sa marque de prêt-à-porter "W", de designs à la fois classiques et modernes, sans fioritures, seront endossés par des mannequins hommes/femmes, pour la plupart des amateurs sélectionnés lors d’un casting en décembre au Spot, le skate-park du Mans. Des tenues unies pour la plupart, de la taille 34 au 52, en coton biologique et tissus artisanaux du Burkina Faso, ce pays qu’elle a quitté petite pour venir au Mans. Depuis son premier défilé en 2016 aux Quinconces au Mans, la jeune femme a fait évoluer sa griffe.

Sala Ouedraogo

De New Wings à "W"

"C’est tombé à une époque où je relisais W de Georges Pérec, explique Sala Ouedraogo. Un livre qui m’a beaucoup marquée, et je me suis dit : pourquoi ne pas construire une collection qui en serait inspirée ?".

C’était après ses premiers défilés. La jeune styliste a décidé de faire une pause pour compléter sa formation en gestion, et a également travaillé un temps chez Brûlon Confection, pour gagner en techniques. Elle a découvert au passage le monde du travail, ce qui l’a amenée à repenser l’ensemble de sa démarche. Elle a donc rebaptisé sa marque, passant de « New Wings », en un simple "W", ce qui lui a permis au passage de conserver son logo, réalisé par un graphiste du Mans.

"J’ai beaucoup appris sur les relations aux autres dans le cadre du travail, la hiérarchie, commente Sala Ouedraogo, et cela m’a donné envie de relire ce livre, W. De nombreux élément m’ont paru plus clairs, sur l’organisation de la société ; tellement de mal-être, d’absence de liberté.. Cela m’a renvoyée à mon expérience professionnelle, et ce n’est pas la manière dont je voulais travailler".

Rupture, et retour à l’essentiel, donc, mais toujours en équipe, à tous les stades de la création de ses modèles. W, ligne mixte et destinée à toutes les corpulences, s’inspire du monde du travail et de la culture populaire, la ville, la danse, le chant, le pop art d’Andy Warhol ou encore l’île W. Sala Ouedraogo a cessé de ne créer que des tenues de gala pour se concentrer sur des vêtements à porter tous les jours. Jupes longues, robes, combinaisons, pantalons, écharpes et chemise, de couleur blanche, rouge, bleue, jaune ou noire. 

Sa matière première ? Des textiles biologiques ou artisanaux d’Afrique

Au cœur de cette conception : le tissu, uniquement des matières qu’elle affectionne. La créatrice a longtemps cherché des producteurs de coton biologique français. "Ce n’a pas été facile de trouver un bon rapport qualité prix, mais y’en quand même, et je suis contente d’avoir trouvé, et de nouer de bonnes relations, et pouvoir les mélanger aux tissus artisanaux que je fais venir du Burkina".

Sala Ouédraogo travaille avec du wax africain. Comme Imane Ayissi, le premier créateur sud-saharien à avoir présenté sa collection de haute couture à Paris lors de la dernière fashion week, elle entend en effet mettre en valeur le savoir-faire de son continent d’origine, par-delà le wax industrialisé en Europe et adopté par l'Afrique, qu’on trouve partout.

"J’utilise des tissus de petites usines, car la plupart des gens l’ignorent, mais le wax est produit en Europe par des entreprises qui ont de grosses parts de marché. Je n’ai rien contre le wax, je trouve cela très joli mais c’est important de connaître l’histoire des matières qu’on porte. C’est aberrant, poursuit-elle qu’on ne sache pas que ce produit arrivé par la colonisation".

Sala Ouedraogo

Performances d’artistes et showrooms ce 8 février à l’Epau

Ce samedi 8 février, la marque "W" présentera donc sa collection éponyme. Bien plus qu'un défilé de mode, cet évènement a été imaginé comme une véritable expérience sensorielle pour le public, à travers des prestations artistiques lors du défilé, mais aussi par le biais de showrooms accessibles tout au long de la soirée. On peut encore réserver sa place moyennant 12 euros sur le site internet www.marque-w.fr

Photos