Info Perche

En Eure-et-Loir, une mission pour le retour à 90 km/h

04 juin 2019 à 14h51 Par Emilien Borderie
Le gouvernement attend les propositions des départements pour un éventuel retour à 90 km/h

Le gouvernement ayant décidé de lâcher du lest sur cette mesure qui a fait couler beaucoup d’encre, une mission d’étude chargée de plancher sur le retour de certaines routes de 80 à 90 km/h vient d’être lancée en Eure-et-Loir.

Sa mission : établir une liste des axes secondaires en Eure-et-Loir, susceptibles d’être concernés par un retour de la limite maximale de vitesse autorisée de 80 à 90 km/h. Daniel Guéret, vice-président du Conseil départemental, sera probablement l’homme le plus sollicité par les élus de tous bords et de tous horizons ces prochaines semaines en terres euréliennes : "Le gouvernement se déclare prêt à faire évoluer la loi sur certaines portions. Mais avant toute prise de décision, une étude doit être réalisée en toute transparence et en étroite collaboration avec les services de l’Etat" tempère la collectivité.

Les associations seront consultées

Pour mener à bien une vaste radiographie des axes départementaux qui seraient à même d’être "accélérés", Daniel Guéret travaillera en lien avec Stéphane Lemoine, président de la Commission des infrastructures et des routes : "Et dans la mesure où la question de la vitesse sur les routes départementales intéresse tous les Français, diverses associations représentatives dans ce domaine seront consultées. Une fois les observations effectuées, un compte rendu sera adressé au président du Conseil départemental. Claude Térouinard consultera ensuite son assemblée délibérante avant d’émettre ses propositions".