Info Loir-Et-Cher

En Loir-et-Cher, les irréductibles "gilets jaunes" sont appelés à quitter les lieux

27 décembre 2018 à 09h24 Par Emilien Borderie
Le rond-point de "La Patte-d'Oie" aux abords de Blois, fin novembre

La préfecture de Loir-et-Cher exige des derniers manifestants du mouvement dit des "gilets jaunes" qu’ils cessent leur occupation du domaine public.

Dans un communiqué adressé aux rédactions ce mercredi 26 décembre, la préfecture de Loir-et-Cher indique déplorer la présence de "quelques manifestants aux abords de ronds-points ou barrières de péage du département" actuellement, et ce malgré l’annonce de "mesures fortes" par le gouvernement et "alors qu’un grand débat national s’organise pour le début d’année".

Les infractions seront constatées

Estimant que l’occupation du domaine public "présente des dangers graves" et rappelant le bilan de dix morts au plan national depuis le début du mouvement, les services de l’Etat en Loir-et-Cher demandent aux irréductibles de cesser leurs agissements. Sans quoi, "toutes les infractions seront constatées et des poursuites pourront être engagées par le procureur de la République".