Info Sarthe

En Marche Sarthe réclame la fermeture d'un groupe Facebook des gilets jaunes

10 janvier 2019 à 20h33
Réagissant à une déferlante d’écrits haineux à l’encontre de la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa sur Facebook, les responsables sarthois de La République En Marche demandent la fermeture du groupe "Colère 72" créé pour accompagner le mouvement des gilets jaunes.

Dans un communiqué adressé aux rédactions ce jeudi 10 janvier, les représentants de La République En Marche en Sarthe dénoncent un "tombereau d’insultes" et condamnent des "agissements honteux" à l’encontre de Marlène Schiappa : sur la page Facebook du groupe "Colère 72" créée en parallèle au mouvement des gilets jaunes, les soutiens locaux du président Emmanuel Macron expliquent avoir "relevé plusieurs messages de haine et d’une extrême violence" visant très ouvertement la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes.

L'appel à une manif "non pacifiste"

Les "marcheurs" sarthois, qui soupçonnent la communauté "Colère 72" d’avoir échappé à ses administrateurs, demandent aux responsables de Facebook France "la fermeture de cet espace réduit à des actes et contenus factieux". En outre, le mouvement s’inquiète de l’appel lancé par le même groupe à "une opération coup de poing" ce samedi au Mans illustré à l’aide d’un visuel laissant apparaître la mention "but non pacifiste" et indique s’en remettre au procureur de la République "pour qu’il s’empare de ce trouble manifeste à l’ordre public en diligentant une enquête".