Info Sarthe

Fresnay-sur-Sarthe, village préféré des Français ?

24 mars 2021 à 16h35 Par Manon Foucault
Fresnay-sur-Sarthe, vue depuis les ruines du château
Crédit photo : Manon Foucault

Dernière ligne droite pour offrir à Fresnay-sur-Sarthe le titre de "Village préféré des Français", millésime 2021. La commune représente les Pays-de-la-Loire dans le cadre du concours lié à l’émission de Stéphane Bern diffusée sur France 3.

Fresnay-sur-Sarthe, sacré "Village préféré des Français" en 2021 ? Tout dépendra de la mobilisation de chacun : les votes sont ouverts jusqu’à 18h ce mercredi 24 mars, en ligne sur le site internet de France 3 ou par téléphone en composant le 32 45. L’issue du scrutin ne sera connue qu’au mois de juin, lors de la diffusion de l’émission télévisée du même nom, présentée par Stéphane Bern. La dernière candidature sarthoise remonte à 2018 : Asnières-sur-Vègre n’avait alors hissé la région Pays-de-la-Loire qu’en onzième position.

Un "coup de fouet" qui engage

Fresnay-sur-Sarthe avait déjà été approché par la production de l’émission il y a trois ans mais à l’époque, les travaux battaient leur plein dans les rues... Pas très télégénique. Pour la maire de la commune, Fabienne Labrette-Ménager, cette nouvelle sélection est "un coup de fouet" qui engage les 2 000 habitants. Il faut dire que la concurrence est rude : treize autres dossiers sont en lice à travers le pays et espèrent tout autant obtenir le titre. "Il y a une solidarité ligérienne qui s’exerce, je trouve ça vraiment super, je ne m’y attendais pas !" s’enthousiasme l’élue.

Le patrimoine pour faire la différence

Niché au cœur des Alpes Mancelles, Fresnay-sur-Sarthe dispose de trois constructions classées et plus largement, d’un intéressant patrimoine : "On trouve ici des restes du Moyen-Âge avec les ruines du château, la poterne, l’église Notre-Dame ou les ruelles étroites, mais aussi de belles demeures du XVIIIe siècle et sans oublier ce témoignage du XIXe que sont les halles" détaille Laurena Salion, chargée de patrimoine pour la mairie. Pour l’anecdote, ajoutons que la commune a vu naître en 1864 un certain Georges Durand, le créateur des 24 Heures du Mans, épreuve qui allait devenir l’emblème mondial du sport et de l’innovation automobile.

Laurena Salion

Campagne de communication en ligne

Pour tenter de se démarquer malgré une capacité budgétaire limitée, Fresnay-sur-Sarthe consacre une enveloppe d’un millier d’euros à sa communication dans le cadre du concours. Et cela passe par exemple par les réseaux sociaux dont s’occupe Laurena Salion, encore elle, avec l’aide très active de Donovan Landemaine : "Je montre tout ce qu’on peut voir et vivre ici, je relaie l’actualité de la candidature, tous les jours je me donne comme objectif d’obtenir une cinquantaine de clics pour augmenter les votes, qui sont en illimité... J’ai vraiment envie que Fresnay gagne !" explique ce jeune Fresnois qui consacre quelques heures chaque semaine à la promotion de son village d'enfance.

Un coup de projecteur unique

Selon France 3, les communes sélectionnées par l’émission observent une augmentation de 25 à 30% du nombre de touristes qui s’y arrêtent pour effectuer la visite. Depuis l’annonce de la nomination de Fresnay-sur-Sarthe, les commerçants remarquent déjà -malgré le contexte sanitaire- une hausse de la fréquentation, au moins le week-end. Et victoire ou pas, la municipalité compte profiter de cette mise en lumière dès l’été prochain, en menant plusieurs projets : on pourra notamment découvrir l’histoire du village par le biais d’une projection vidéo sur la Poterne, dans l’esprit de "La Nuit des Chimères" au Mans.

Reportage de Manon Foucault