Actualité MSB

Gilets jaunes : la tribune offerte par le MSB "pas normale" pour En Marche

12 décembre 2018 à 20h48 Par Jonathan Lateur
Crédit photo : MG

Cinq représentants du mouvement des gilets jaunes ont pris la parole en marge du match de Basket Champions League entre Le Mans et Murcie ce mercredi soir. Une initiative du club qui n’a pas été franchement du goût de La République En Marche.

Des maillots orange aux gilets jaunes. Le MSB a offert une tribune à celles et ceux qui manifestent depuis bientôt un mois sur les ronds-points un peu partout en Sarthe. Cinq représentants du mouvement ont pu s’exprimer ce mercredi soir à Antarès, en marge de la rencontre de coupe d’Europe contre Murcie. Une prise de parole à trente minutes du coup d’envoi, devant des tribunes en garde partie dégarnies, afin de s’excuser "pour la gêne occasionnée par les barrages filtrants et les difficultés causées aux commerçants". Au micro, les gilets jaunes ont aussi tenu à rendre hommage aux victimes de l’attentat de Strasbourg.

Des conditions très strictes

Si les dirigeants ont accepté, avec l’accord de la municipalité, de faire cette "passe" aux gilets jaunes, c’était cependant à certaines conditions très strictes : "Une intervention de deux minutes maximum et aucune revendication politique" précise Le Mans Sarthe Basket sur son compte Twitter. Des explications fournies pour éteindre la polémique née sur ce même réseau social. Plusieurs représentants d’En Marche se sont en effet émus du choix du club : "Le MSB laisse tranquilou les gilets jaunes faire de la propagande en ouverture d’un match de basket… du jamais vu !" commente par exemple Julie Delpech. Alain Pigeau, lui, parle même de "confusion des genres".

Marlène Schiappa aussi surprise

Ces militants n’ont pas été les seuls à réagir : Marlène Schiappa a aussi fait part de son incompréhension sur Facebook. La secrétaire d’Etat sarthoise a taclé avec ironie l’initiative du MSB : "J’imagine que les députés élus démocratiquement par le peuple auront également deux minutes de parole chacun au prochain match ? Ou que les annonces du Président seront détaillées pour comprendre la hausse du SMIC et l’annulation de hausse de CSG pour les retraités de moins de 2000 euros ?" s’interroge la représentante du gouvernement. Enfin, dans un communiqué, La République en Marche estime que "tous ceux qui permettent cette opération de propagande portent gravement atteinte à la neutralité qui doit présider aux rencontres sportives".