Info Sarthe

"Gilets jaunes" : torrent de haine contre Marlène Schiappa

09 janvier 2019 à 20h50 Par Jonathan Lateur
Capture d'écran BFMTV

Depuis qu’elle s’est dite favorable à l’identification des donateurs de la cagnotte destinée au boxeur qui a frappé des gendarmes à Paris, Marlène Schiappa est devenue la cible des "gilets jaunes". La secrétaire d’Etat est copieusement insultée sur le groupe Facebook "Colère 72".

Déferlement de haine. Suite à sa prise de position sur la cagnotte destinée à Christophe Dettinger, Marlène Schiappa est devenue la cible des "gilets jaunes" : la secrétaire d’Etat a indiqué qu’elle était favorable à l’identification des donateurs qui ont soutenu le boxeur après ses coups portés à des gendarmes le week-end dernier à Paris. Sur le groupe Facebook "Colère 72", la publication de la vidéo dévoilant les propos de l’élue mancelle accompagnée du commentaire "La honte de la Sarthe" a généré plus de 130 réactions. Des messages d’une extrême violence, tous plus insultants les uns que les autres. Certains internautes, sans aucune limite, s’en prennent aussi aux enfants de l’ancienne conseillère municipale du Mans.

Une dizaine de cagnottes à son nom

Beaucoup de "gilets jaunes" du groupe se félicitent aussi du lancement de cagnottes sur la plateforme Leetchi. Plus d’une dizaine font référence à Marlène Schiappa. L’une d’entre elles, celle qui a le plus de "succès" s’intitule la "Cagnotte pour que Schiappa la ferme". Avec pour but, selon son créateur de "faire comprendre à Marlène Schiappa et à tous ceux qui attisent la haine du gilet jaune qu’ils devraient se taire parfois ou réfléchir avant de parler".Brièvement supprimée puis remise en ligne, elle avait atteint plus de 1 000 euros en fin d’après-midi. Sur son compte Twitter, Marlène Schiappa a finalement réagi en citant quelques vulgarités parmi les milliers proférées à son encontre. Un message ponctué du commentaire "Ne rien dire, c’est couvrir".