Info Haut-Anjou

Grande première en Pays-de-la-Loire : l'envoi de "bons de dépistage" à chaque Mayennais

09 juillet 2020 à 00h23
Crédit photo : Adobe Stock

Pour faire face à une situation épidémique plutôt inquiétante sur le front du COVID-19 en Mayenne, l'Agence régionale de santé, la préfecture et l'Assurance maladie s'apprêtent à prendre des mesures inédites sur le territoire. Notamment l'envoi de "bons de dépistage" à chaque habitant.

Le département de la Mayenne fait malheureusement figure d'exception sur le front de l'épidémie de COVID-19 en Pays-de-la-Loire : "Depuis le 25 juin, le nombre de cas positifs au coronavirus en Mayenne a été multiplié par quatre et se porte aujourd’hui à près de 220 cas. Différents indicateurs alertent sur la circulation active du virus avec des dépassements des seuils de vigilance : le taux de positivité chez les personnes dépistées est passé au-dessus de 8,79% et le taux d’incidence à 47,16 pour 100 000 habitants -nombre de nouveaux cas sur les sept derniers jours rapporté à 100 000 habitants-. A ce jour, six foyers épidémiques sont identifiés en Mayenne et de nombreux signalements ont été réceptionnés" indiquent conjointement l'Agence régionale de santé, la préfecture et l'Assurance maladie ce mercredi 8 juillet.

Une première dans les Pays-de-la-Loire

Afin de tenter d'endiguer au mieux les "clusters" et leurs effets, les équipes de l’ARS et de l’Assurance maladie ont rapidement lancé les investigations nécessaires pour identifier les cas contacts, leur prodiguer des conseils précis quant aux mesures de précaution à respecter et les inviter à se soumettre à un test de dépistage virologique : "Plus de 900 tests seront réalisés cette semaine dans le cadre de ce dépistage préventif" précise-t-on, en soulignant par ailleurs que deux personnes sont hospitalisées en réanimation au centre hospitalier de Laval depuis les dernières 24 heures. Dans quelques jours, grande première en Pays-de-la-Loire, des "bons de dépistage" seront envoyés en commençant par les communes de Laval et son agglomération, puis des communes du sud du département et enfin de l’ensemble du territoire mayennais.

Un "bon de dépistage" pour subir deux tests

Chaque "bon de dépistage", adressé par l'Assurance maladie, donne droit gratuitement et sans ordonnance à deux tests différents : un test virologique -"test RT-PCR"- par prélèvement nasopharyngé qui permet de savoir si l’on est porteur du COVID-19 au moment du test, et un test sérologique par prise de sang qui lui permet d’identifier la présence d’anticorps et ainsi de savoir si l’on a été porteur du COVID-19 par le passé et si cette infection est récente ou ancienne. "Toutes les personnes ayant un test virologique positif, donc porteuses du virus au moment du test, seront invitées à contacter leur médecin et respecter une période d’isolement pour ne pas transmettre le virus, se protéger et protéger les autres" expliquent les services de l'Etat qui exhortent plus que jamais à respecter les gestes barrières "pour se protéger et protéger ses proches".