Info Sarthe

Il s'endort dans le train, son violoncelle disparaît

18 octobre 2019 à 15h54
Kevin Bourdat et son violoncelle... disparu

Un musicien caennais qui se déplaçait à bord d’un train Paris - Le Mans s’est semble-t-il fait voler son violoncelle. Il lance un appel pour tenter de retrouver le précieux instrument.

Kevin Bourdat, 26 ans, est originaire de Caen et suit des études en musique de chambre au conservatoire de Paris : dans l’après-midi de ce mercredi 16 octobre, alors qu’il voyageait à bord d’un TER en direction du Mans, le sommeil a fini par le gagner… A son réveil, alors qu’il quitte son fauteuil pour récupérer ses bagages et descendre à la gare de Rambouillet, il ne peut que constater avec effroi que son violoncelle n’est plus là où il l’avait laissé. Ni autour. Volatilisé.

Un instrument à 25 000 euros

Sans grand espoir, le musicien se renseigne dans les heures qui suivent auprès de la gare terminus, celle du Mans : en vain. Le personnel de la SNCF n’a rien récupéré de tel à bord de ce train régional. La thèse du vol serait malheureusement la bonne : le violoncelle, fabriqué en 2012 par Charles Coquet, luthier, a une valeur estimée à 25 000 euros. Kevin le glissait dans une housse souple, noire, dans laquelle se trouvaient aussi deux archers et quelques partitions.

L'appel à témoin est lancé

Un appel est donc lancé auprès de celles ou ceux qui auraient emprunté ce même TER, entre 16h et 17 et qui auraient pu s’apercevoir de quelque chose. Kevin, moralement meurtri et orphelin de son outil de travail, invite à l’appeler pour tout témoignage au 06 09 89 89 81.                                        

Photos