Info Normandie

Joaquim Pueyo juge insuffisantes les annonces d’Edouard Philippe

05 décembre 2018 à 21h23 Par Emilien Borderie
Joaquim Pueyo, député PS de l'Orne
Crédit photo : LCP

Pour Joaquim Pueyo, député PS de l’Orne, les annonces faites par le gouvernement en faveur du pouvoir d’achat ne suffiront pas à calmer la colère des "gilets jaunes".

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé un moratoire sur la hausse des taxes s’appliquant aux carburants "cependant il l’a limitée à six mois" regrette Joaquim Pueyo : le député PS de l’Orne estime que cette mesure "est un premier pas mais ne suffira plus à répondre aux attentes de nos concitoyens". L’ancien maire d’Alençon appelle le gouvernement à proposer plus, beaucoup plus : "Nous demandons notamment le rétablissement de l’impôt sur la fortune, l’indexation des retraites sur l'inflation, une hausse de CSG applicable uniquement aux pensions supérieures à 3 000 euros par mois, une prime d'activité équivalente à 180 euros par mois pour une personne au SMIC. Et il serait opportun d'organiser le grenelle du pouvoir d'achat" liste-t-il.

Relever le défi de "l'équité sociale et territoriale"

Selon Joaquim Pueyo, "les Français ne s'opposent pas à la transition énergétique mais ils savent, notamment sur nos territoires ruraux, qu'il n'existe actuellement pas d'alternative crédible et d'envergure à la voiture. Des décisions doivent intervenir dans le domaine des transports, des services publics, de la santé. Nous attendons donc des mesures fortes pour les territoires fragiles qu'il s'agisse des quartiers sensibles ou des communes rurales et villes moyennes. Il s'agit de relever ensemble un défi, celui de l’équité sociale et territoriale" écrit-il dans un communiqué adressé aux rédactions ce mercredi 5 décembre, plaidant pour "une réponse concrète, efficace et à même de participer à l'apaisement d'une situation très préoccupante".