Info Normandie

L’Aigle : coup de pouce pour le petit commerce

19 décembre 2018 à 12h45 Par Emilien Borderie
La rue de Bec-Ham, à L'Aigle

A l’unanimité, les élus municipaux de L’Aigle ont voté un abattement de 15% sur la taxe foncière réglée par les commerçants propriétaires de magasins de moins de 400 mètres carré hors zones d’activités.

L’effort consenti par la collectivité est estimé entre 20 et 30 000 euros à l’année : réunis en conseil ce lundi 17 décembre à l’hôtel de ville, les élus municipaux de L’Aigle ont voté -à l’unanimité- un abattement de 15% sur la "taxe foncière des propriétés bâties" s’appliquant à un grand nombre de commerçants propriétaires de leurs magasins.

L'abattement maximal

"Dans la dernière loi de finances, les municipalités ont le droit de réduire cette taxe dans une fourchette allant de 1 à 15%. Nous avons donc choisi le maximum, pour soutenir autant que possible nos petits commerces" explique-t-on au cabinet du maire Philippe Van Hoorne, conscient de la fragilité du tissu commerçant de centre-ville.

La périphérie pas concernée

Car tout le monde n’est pas concerné : outre l’obligation d’être propriétaire de son propre commerce, la surface de vente ne doit pas excéder les 400 mètres carré et le magasin ne peut pas se situer dans une zone d’activités type grande distribution. L’allègement fiscal vise clairement à soulager les indépendants opérant en cœur de ville.

Un coup de pouce bienvenu

A L’Aigle, à un moment où la concurrence des achats en ligne se renforce, où les fermetures de boutiques de centre-ville sont rarement suivies de réouvertures et face à des magasins de périphérie de plus en plus agressifs, la mesure redonnera un peu d’air aux commerçants des rues de Bec-Ham, Gambetta, des Emangeards ou encore de la place Gambetta… Environ 350 enseignes au total.