Info Normandie

L’Aigle : une école d’ingénieur et des dizaines d’emplois à venir

12 octobre 2021 à 11h08 Par Clément Rohée
Jean-Marc Fermey, au milieu des futurs locaux aiglons de MTB 111
Crédit photo : Clément Rohée

L’entreprise MTB 111, spécialisée dans l’ingénierie informatique, s’apprête à poser ses valises dans le pays d’Ouche. Des dizaines d’emplois et l’ouverture d’une école d’ingénieur informatique à L’Aigle sont prévus. Une aubaine pour les élus.

Annoncée en mai dernier, l’arrivée de MTB 111 à L’Aigle est "une grande chance" selon les mots du maire, Philippe Van Hoorne. Cette société, basée à Clichy et spécialisée dans l’ingénierie informatique, est à l’étroit dans ses locaux actuels. Normand d’origine, le directeur, Jean-Marc Fermey, a donc jeté son dévolu sur le pays d’Ouche pour assurer le développement de son entreprise. Quatre personnes, qui formeront la future équipe aiglonne, ont déjà été recrutées. "Je voudrais qu’à la fin de l’année 2022, on soit entre quinze et vingt et qu’on ait dépassé les cinquante recrutements d’ici la fin 2023" souligne le patron de MTB 111, qui emploie actuellement 80 personnes en région parisienne.

Une école d’ingénieur

En plus de créer des emplois, MTB 111 veut aussi ouvrir une école à L’Aigle. "Un centre d’apprentissage niveau Bac+2, équivalent BTS, sera en place pour la rentrée de septembre 2022. Ensuite, on proposera une formation Bac+5. On veut une école d’ingénieur ici" précise Jean-Marc Fermey. Le directeur de MTB a de l’ambition : "Je voudrais que tous les élèves qui sortiront de ce centre d’apprentissage aient un CDI à la fin. On a les moyens. Quand on forme des gens de chez nous, tous nos clients cherchent à nous piquer nos gens parce qu’ils sont bien formés. Je vais leur dire : "envoyez-moi des apprentis et vous les embauchez ensuite" explique-t-il.

Écouter Jean-Marc Fermey, à propos de la future école d'ingénieur

Réhabilitation d’une friche industrielle

Actuellement, les futurs locaux de MTB 111 à L’Aigle ressemblent à un lieu idéal pour les amateurs d’exploration urbaine. Mais cela va changer. L’ancienne fonderie de 1 000 mètres carré, située rue des Jetées, qui a également servi à la manufacture Bohin dans le passé, va être réhabilitée. "C’est un lieu historique. Pour nous c’était une friche industrielle qui posait problème. On a pensé à mettre le bâtiment par terre pour construire des logements. C’est tout de même mieux d’avoir un projet qui garde l’histoire, c’est magnifique" se réjouit Philippe Van Hoorne. En attendant que les travaux se terminent -en 2023 si tout va bien- MTB va s’installer dans des locaux provisoires dans le centre-ville de L’Aigle, au plus tard en avril prochain.

Les futurs locaux de MTB 111 à L'Aigle, actuellement en friche

Tapis rouge

Ce vendredi 8 octobre, un point d’étape de l’avancée du projet a été présenté. Pour l’occasion, toutes les collectivités locales étaient là. Etat, région, département, communauté de communes et municipalité étaient représentés. "On a toujours déployé le tapis rouge pour les gens qui voulaient investir ici. Qu’une entreprise extérieure à la région vienne s’implanter chez nous, ce n’est pas si souvent que ça. C’est une société de haut niveau, qui s’installe centre-ville et qui apporte de nombreux emplois. Il y a un petit quelque chose en plus" résume Jean Sellier, président de la Communauté de communes du Pays de L’Aigle. Le projet de MTB à L’Aigle a de quoi faire rêver, en attendant qu’il devienne concret.  

Tous les acteurs locaux réunis pour un point d'étape du projet de MTB 111 à L'Aigle

Écouter le reportage de Clément Rohée