Info Sarthe

Le Manceau derrière les clips d’Orelsan

06 février 2019 à 11h40 Par Clément Rohée
Clément Chasseray ici sur le tournage de "Discipline", avec le pull vert

"Prouesse technologique", "clip de l’année", "performance artistique"... Les éloges pleuvent pour qualifier le dernier clip d’Orelsan. Et derrière "Discipline", on retrouve un Manceau : Clément Chasseray.

Orelsan est aujourd’hui l’une des pointures du rap français. Avec ses derniers clips, "Défaites de famille", "Rêves bizarres" et "Discipline", l’Ornais a aussi mis tout le monde d’accord esthétiquement. Et c’est notamment grâce au Sarthois Clément Chasseray. Il est derrière le "motion design" -graphisme animé- des deux dernières réalisations vidéos du Normand. Après un bac à Pruillé-le-Chétif, Clément Chasseray est parti à Paris. Il est aujourd’hui graphiste freelance.

Orelsan sous le charme

C’est d’abord la rencontre avec Adrien Lagier et Oussman Ly qui a tout changé. Grace à eux, "j’ai travaillé sur un premier projet pour Kekra et après sur le clip de Lefa avec Dadju et Spri Noir" explique Clément. Il a ensuite été sollicité pour "Rêves bizarres" : "Tout s’est fait en trois semaines et ça a bouleversé ma carrière. C’était un gros projet, le feat était attendu et derrière j’ai pu rencontrer plein de gens à Paris". Ravi par le rendu de "Rêves bizarres", Orelsan a souhaité continuer l’aventure. Quelques jours plus tard, le tournage de "Discipline" débutait.

"Faire une performance"

Un tournage qui s’est déroulé sur une seule journée : "Moi j’étais là d’abord en conseil d’écriture et sur le tournage, je m’assurais que tout était ok pour utiliser les images. Il y a eu un premier montage avec le fond vert et puis c’était à moi et mon équipe de jouer, de tout mettre en action" raconte Clément Chasseray. Autour de lui, on retrouve d’ailleurs un autre Manceau : Camille Roquet.

Un clip riche en clins d'oeil

Des clips verticaux optimisés pour les téléphones, il en existe peu : "Le but, c’était vraiment de faire une performance. A l’image d’un plan séquence au cinéma, on s’est demandé comment on pourrait faire avec le format mobile. C’est de là qu’est venue l’idée des stories et d’Instagram" souligne celui qui se nomme Coolcool.clement sur Insta. Le clip de "Discipline" est bourré de clins d’œil et de références. "Le label d’Orelsan, Wagram, nous a fait confiance. Et on a tellement donné de notre personne sur ce projet que pour eux c’était naturel de nous laisser mettre nos comptes. J’ai placé le mien, celui de mon petit frère et certains de mes amis. C’est une partie de nous ce clip !".

Le clip de "Discipline" :