Info Sarthe

Le Mans : "1984 nous questionne sur ce que l’on est prêt à accepter de la part de nos gouvernements"

25 janvier 2021 à 16h51 Par Jonathan Lateur
La couverture de la BD "1984"
Crédit photo : Jonathan Lateur

Xavier Coste, auteur de bande dessinée qui vient d’adapter "1984" de George Orwell, était de passage au Mans à l’occasion d’une séance de dédicaces pour la librairie "Bulle".

Sorti il y a plus de 70 ans, "1984" de George Orwell, est, en ce temps de pandémie, très souvent relié à l'actualité. Ce roman de science-fiction raconte l’avènement d’un régime totalitaire où la liberté n’existe plus, et dans lequel la moindre de nos pensées est surveillée, le fameux "Big Brother is watching you...". Tombée dans le domaine public, l’œuvre vient d’être déclinée pour la première fois en bande dessinée. L’un des auteurs, Xavier Coste, était de passage au Mans, vendredi dernier : "Le lien avec l’actualité ? 1984 nous questionne sur ce que l’on est prêt à accepter de la part de nos gouvernements. Il y a encore un an, cela nous aurait paru impensable que le Premier ministre puisse s’exprimer à la télévision pour nous annoncer une restriction de nos déplacements ! Peu importe la raison, cela reste extrêmement dangereux, et c’est, selon moi, ce qui explique le succès toujours actuel de George Orwell".

Les costumes ont remplacé les bleus de travail

C’est à l’adolescence que Xavier Coste a eu pour la première fois entre les mains le roman de l'écrivain britannique : "J’avais 15 ans, c’était mon plus grand coup de cœur littéraire. C’est un livre qui ne vous laisse pas indemne, et déjà à l’époque j’avais l’impression que graphiquement je pouvais apporter ma vision personnelle" explique-t-il. Si le texte reste en tout point fidèle à la version originale, le Normand s’est permis quelques libertés côté dessin : "Dans le roman, les personnes sont en bleu de travail, j’ai voulu m’échapper de cette esthétique, en proposant une version plus moderne en costume cravate. Le décor ressemble aussi plus au quartier de la Défense à Paris qu’à Londres". L’atmosphère lourde et pesante est également présente dans cette nouvelle version : "Je voulais la retranscrire autrement qu’en dessinant l’affiche de Big Brother. J’ai utilisé l’architecture des bâtiments pour écraser l’individu et montrer cette pression" détaille l’intéressé.

"Le projet le plus important de ma vie"

Si l’œuvre parue en 1948 est tombée dans le domaine public au 1er janvier 2021, Xavier Coste planche sur son adaptation depuis bien plus longtemps : "J’ai discuté de ce projet avec différents éditeurs, mais à cause de cette question de droits, c’était impossible de le réaliser. Je ne pensais pas que j’allais devoir attendre quinze ans entre le moment où j’ai eu cette idée et sa concrétisation. A tel point que j’ai longtemps cru que cela resterait un rêve lointain et inaccessible". L’illustrateur a finalement consacré les trois années passées à cette adaptation : "C’était un travail assez long car c’est une BD de presque 230 pages. En général, il me faut environ une année pour travailler sur un album, mais là comme c’est sans doute le projet le plus important de ma vie, je voulais y consacrer le plus de temps possible". Et le public le lui rend bien, puisque le "1984" de Xavier Coste est déjà en rupture de stock, en attendant une nouvelle réimpression.