Info Sarthe

Le Mans FC devra être plus agressif face à QRM

27 août 2020 à 18h20 Par Corentin Allain
Les "sang et or", lors de leur préparation en juillet au Croisic
Crédit photo : Le Mans FC

L’ombre d’un huis-clos planait sur le match de ce vendredi 28 août entre Le Mans FC et Quevilly Rouen Métropole. Mais la rencontre, comptant pour la deuxième journée du championnat de National, pourra finalement se jouer devant 5 000 spectateurs au MMArena.

Drôle d’entame de championnat pour Le Mans FC. La semaine dernière pour la première journée de National face à Annecy, les Sarthois auteurs d’un début de rencontre fantomatique ont été rapidement menés 2-0, avant de repasser devant en marquant trois fois en quatre minutes, puis de subir à nouveau, d’encaisser un nouveau but... et de repartir de Haute-Savoie avec le point du nul (3-3).

Didier Ollé-Nicolle

"J’ai dit aux joueurs que j’étais très content qu’on ait renversé la vapeur", raconte l’entraineur Didier Ollé-Nicolle, reconnaissant peut-être une erreur dans la préparation du match : "Je n’ai pas voulu trop parler du début du championnat et de la compétition avec les joueurs, pour ne pas ajouter de stress et de la pression à une équipe nouvelle, avec beaucoup de jeunes. Peut-être que cela nous a mis dans une situation de confort, et qu’il fallait que l’on soit davantage dans un état d’esprit combattant. Maintenant l’idée, c’est qu’on travaille sur une mentalité collective pour créer un style. Pour cela, il faut être plus constant, et ce sera impossible de le faire en prenant autant de buts", analyse le coach des "sang et or".

L’équipe forge encore son "style"

Face à Quevilly ce vendredi 28 août sur la pelouse du MMarena, il faudra gagner plus de duels et gommer certaines largesses défensives pour espérer bousculer cet autre prétendant à la montée en Ligue 2. Tout en continuant à forger ce "style" recherché par Didier Ollé-Nicolle, avec notamment des défenseurs centraux à qui l’on demande de pratiquer un jeu direct vers les ailiers. Ce qui n’a pas beaucoup marché face à Annecy : "On a à cœur de faire beaucoup mieux, d’élever notre niveau de jeu, surtout sur l’agressivité" reconnait le co-capitaine Jérémy Choplin, qui a hâte d’évoluer dans l'enceinte sarthoise : "On est content de retrouver ce stade et on espère que le public viendra en nombre pour nous soutenir et lancer enfin ce championnat !" lance-t-il.

Un groupe identique

Le onze de départ pourrait être assez proche de celui de la semaine dernière, puisque le groupe convoqué par le coach est identique, "même si la qualité de notre équipe ne m’a pas du tout plu, tout le monde a droit à une deuxième chance" se justifie Didier Ollé-Nicolle, reconnaissant qu’à l’exception d’un ou deux joueurs, tous avaient joué "en-dessous" de leur niveau réel. Ce n’était pas le cas du jeune Billal Brahimi, prêté par Reims et très intéressant pour ses débuts, qui sera sûrement suivi de près par les supporteurs au MMArena.

 

Le Mans FC – Quevilly Rouen Métropole (National), coup d’envoi 20h ce vendredi 28 août au MMArena.

Le groupe :