Info Sarthe

Le Mans : il n'y aura pas de foire en septembre

19 mai 2020 à 18h17
Le site de la "Foire du Mans", vu du ciel
Crédit photo : Le Mans Evénements

Il n'y aura pas de "Foire du Mans" en 2020. Face aux nombreuses incertitudes liées à la gestion de la crise sanitaire, les organisateurs de cet événement commercial d'ampleur dans l'ouest préfèrent se concentrer sur l'année prochaine.

Face aux incertitudes liées à la lutte contre la pandémie de "COVID-19" et compte tenu de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire annoncé pour le moment jusqu’au 10 juillet, les organisateurs de la traditionnelle "Foire du Mans" expliquent s'être "longuement interrogés" sur le maintien ou non de l'événement. Pour en arriver à un communiqué, ce mardi 19 mai, officialisant l'annulation de l'édition 2020, qui aurait dû se tenir du 10 au 14 septembre, sur le site du parc des expositions.

Des obligations contraires aux intérêts de la foire

La Foire du Mans réunit en moyenne chaque année près de 600 exposants et plus de 100 000 visiteurs : "Les dispositions sanitaires nécessaires à la lutte contre la propagation du virus devront très certainement continuer à s’appliquer en septembre. En raison de la forte concentration de personnes sur l’événement, de la densité de l’exposition et du site, le respect strict des mesures à mettre en œuvre aurait été très délicat et aurait fortement dégradé la performance commerciale des entreprises exposantes" explique-t-on.

Un rendez-vous en réflexion, malgré tout, pour la rentrée

Au-delà de fixer rendez-vous à tout le monde en 2021, les organisateurs de la "Foire du Mans" indiquent néanmoins qu'ils planchent sur "un nouveau projet de rentrée 2020". Il s'agirait "d’accompagner l’activité économique des entreprises du territoire, déjà fortement impactées par la crise actuelle et qui verraient [avec l'annulation de la foire cette année] une perte de chiffre d’affaires potentiel". Le Mans Evénements réfléchit ainsi "à un projet de manifestation commerciale de type salon qui permettrait l’accueil d’un nombre de visiteurs plus restreint mais conforme aux dispositions sanitaires actuelles".