Info Loir-Et-Cher

Les ours Bony et Glacha placés pour soins

25 novembre 2019 à 14h57 Par Emilien Borderie
Yves Rousset, préfet de Loir-et-Cher, a ordonné ce lundi 25 novembre le placement pour soins de deux ours mal en point, détenus dans le Vendômois par des propriétaires dépassés par la situation.

C’est la suite des mésaventures d’un couple de dresseurs d’animaux, les Poliakov, dont la société de spectacles basée dans le Vendômois, a fait faillite il y a quelque temps. Mais au-delà des propriétaires, c’est aussi et surtout la ménagerie qui subit : une dizaine de jours après la mort de Micha, l’un des trois ours malades de longue date et détenus dans l’exploitation à Chauvigny-su-Perche, on apprend ce lundi 25 novembre que les deux autres viennent d’être pris en charge sur injonction administrative.

Une tumeur cancéreuse à l'oeil

Les résultats des bilans de santé approfondis des ours Bony et Glacha ont révélé "des infections dentaires graves de nature à engendrer une douleur chronique et la présence d’une tumeur oculaire cancéreuse" indiquent les services de l’Etat en Loir-et-Cher dans un communiqué adressé aux rédactions, précisant que les animaux ont été placés "dans un établissement spécialisé où ils pourront recevoir les soins appropriés" et notamment une intervention chirurgicale devant être exécutée "sans délai".

Plusieurs conditions pour le retour

Yves Rousset, préfet de Loir-et-Cher, précise que le placement de deux ours ne prendra fin que si plusieurs conditions sont réunies : "La réalisation totale des soins nécessaires, la présentation aux services de l'État d'une attestation d'un vétérinaire sanitaire expert en faune sauvage captive, s'engageant à suivre très régulièrement Glacha et Bony, la présentation par les propriétaires de la preuve de leur capacité financière à assurer les charges liées à l'élevage, aux soins et aux visites vétérinaires des deux ours".