Info Loir-Et-Cher

Les premières vaccinations des professionnels à Vendôme

11 janvier 2021 à 16h42 Par Nicolas Terrien
Le docteur Mounir Hilal, chef des urgences, premier praticien à se faire vacciner
Crédit photo : Nicolas Terrien

Le centre hospitalier de Vendôme a ouvert un centre de vaccination ce lundi 11 janvier en direction de ses personnels, en attendant la mise en place prochaine d’un centre grand public.

Après les résidents des Ehpad depuis la semaine dernière, au tour des professionnels de bénéficier du fameux vaccin. Seules conditions : être âgé de plus 50 ans ou présenter des risques de comorbidité, et être pompier, aide à domicile, employé ou prestataire d’Ehpad, médecin de ville, infirmière libérale, praticien hospitalier, ambulancier... 4 875 doses ont été livrées il y a quelques jours au centre hospitalier de Blois, disposant des fameux congélateurs de stockage à -80°. Sur cette dotation départementale, "Nous en avons reçu 200 ce lundi en fin de matinée" expose Valérie Boismartel, la directrice de l’hôpital de Vendôme, dont 160 pour ses personnels et une quarantaine pour la clinique Saint-Cœur.

Valérie Boismartel

Le patron des urgences "pour l’exemple"

Pas très impressionné le docteur Mounir Hilal... Bien assis dans le fauteuil vaccinal, le chef des urgences de l’hôpital de Vendôme retrousse la manche de sa blouse, et laisse sa collègue infirmière le piquer : "C’est pour motiver les gens à se faire vacciner afin d’enrayer cette pathologie" explique le praticien. "Ici, à Vendôme, je suis convaincu que mes collègues seront tous volontaires !". Selon les premiers retours, cinquante personnes se feront piquer cette semaine, et autant la semaine prochaine. Il faut dire que sur les 900 personnels de l’établissement, une centaine a attrapé la Covid-19 depuis le début de la crise. "Ce vaccin est un espoir" assure le docteur Hilal.

Mounir Hilal

Bientôt un "vaccinodrome" à Vendôme

Les Ehpad dépendant de l'hôpital de Vendôme ont aussi été livrés en vaccins ce lundi en fin de matinée. Ainsi, les premières injections ont été réalisées dans la foulée aux Tilleuls pour 39 résidents sur 68 personnes hébergées. La vaccination à Montoire-sur-le-Loir débutera la semaine prochaine. Dès le 18 janvier, ce sont toutes les personnes de plus de 75 ans qui pourront se faire vacciner. Il faudra alors envisager d’ouvrir un centre grand-public. "Cela pourrait être la salle Courtiras ou même au Minotaure" glisse le maire, Laurent Brillard. Restera à mobiliser les personnels de soins pour procéder aux injections.