Info Sarthe

Les socialistes sarthois dénoncent le "tourisme électoral" de Marlène Schiappa

11 janvier 2020 à 15h59 Par Emilien Borderie
Marlène Schiappa, en campagne pour les municipales à Paris
Crédit photo : Marlène Schiappa / Twitter

Jusqu’à nouvel ordre conseillère municipale -et habitante- du Mans, Marlène Schiappa a décidé de faire campagne à Paris derrière Benjamin Griveaux pour le scrutin de mars prochain.

Elle ne sera pas tête de liste, mais figurera en bonne place sur celle de Benjamin Griveaux, candidat lors des élections municipales à Paris au mois de mars : Marlène Schiappa a fait le choix de mener campagne dans la capitale plutôt qu’au Mans, sa ville de résidence. Par ailleurs toujours membre du conseil municipal et communautaire du chef-lieu de la Sarthe, Marlène Schiappa n’est toutefois apparue en réunion de conseil qu’à deux reprises seulement depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron qui l’a nommée en mai 2017 secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

Une "pratique de l'ancien monde"

"Après avoir hésité entre Ajaccio, Marseille et Le Mans, Marlène Schiappa a fini par jeter son dévolu sur Paris. Les Mancelles et les Manceaux jugeront son engagement pour la ville et le respect de ses mandats confiés en 2014. Pour celle qui voulait faire de la politique autrement, il s’agit bien là de pratique de l’ancien monde" réagissent, dans un communiqué, les membres de l’Union départementale des élus socialistes et républicains de la Sarthe, dénonçant "l’opportunisme" et "le tourisme électoral" dont fait preuve, à leurs yeux, l’intéressée, avant de lui suggérer de "démissionner".